Refus de l'implantation du laissez-passer universitaire (Université Laval)

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Étant donné le taux très bas de participation au référendum sur l’implantation d’un laissez-passer universitaire, nous croyons que la décision n’aurait pas dû être acceptée. Pour de nombreuses raisons valables, plusieurs étudiants ne prennent pas l’autobus et nous croyons que le paiement du LPU ne peut pas être imposé à ceux-ci.