Pétition fermée

DESASTRE JUDICIAIRE, INNOCENT MAIS CONDAMNE

Cette pétition avait 42 signataires


parce que toute vérité n'est pas bonne à dire j'ai été condamné dans le cadre de violences légères ( contravention ) à payer  à la partie adverse la somme de 300.00 € ainsi que le remboursement intégral des  honoraires de son avocat 1100.00 €  et 300.00 € avec surci sur le plan pénal

La partie adverse n'a été condamnée à me verser que 300.00 € et 150.00 € sur le plan pénal.

RAPPEL des faits: je circulais à vélo  dans un chemin interdit aux véhicules à moteur, sauf riverain.

Un véhicule 4X4 est arrivé à vive allure en face de moi, le conducteur était en conversation téléphonique, j'ai du faire un écart afin d'éviter la collision et compte tenu que le chemin était étroit j'ai fini ma course dans le fossé.

Le chauffard se rendait chez ses parents et s'est donc arrêté un peu plus loin s'en même m'avoir aperçu. Je suis allé  rejoindre cet individu pour lui  indiquer que la circulation était interdite aux véhicules à moteur et lui signaler sa conduite dangereuse.

Très énervé, Il est descendu de son véhicule et m'a donné plusieurs coups de poing au visage.

IL MESURE  1.88 m POUR AU MOINS 90 kilos ET MOI 1.68 m POUR 60 KILOS!! cherchez l'erreur!!!!!

Sur place , à deux reprises j'ai appelé le commissariat pour cette agression mais il ne s'est pas déplacé.

Après avoir quitté les lieux, l'individu, coutumier des faits, s'est griffé à hauteur de ses côtes et s'est fait un hématome de l'autre côté de son corps, puis il est allé déposer plainte, pour avoir été agressé.

De mon côté, j'ai constitué un dossier de plainte en cherchant à identifier l'individu et son véhicule et en demandant la réglementation routière à la mairie, puis je déposais une plainte deux mois après.

A 60 ans, j'ai fourni un certificat médical qui démontrait que mon arthrose ne me permettait pas de lever les jambes  jusqu'à l'emplacement des blessures de la parties adverses. J'ai démontré avec des témoignages que les chaussures que je portaient aux moments des faits, ne pouvaient en aucun cas,  occasionner les blessures que portaient la partie adverse.

En vain, j'ai demandé un complément d'enquête ainsi que des expertises.

Il n'a été question que de moi lors des audiences, le juge de proximité ne s'est pas posé les bonnes questions et a jugé les apparences et non les faits. Inlassablement il fallait que je me justifie alors que je n'avais rien à me reprocher. le juge a été jusqu'à me demander ce que je faisais dans le chemin !!!

J'ai eu la prétention de croire que le juge unique en appel ré-hausserait le niveau du tribunal de ST NAZAIRE, qui m'a condamné. Malheureusement, j'ai été confronté au même état d'esprit avec un manque de discernement et d'intelligence stupéfiant, cherchant à me nuire par tous les moyens.

Expéditive, l'audience en appel a été un copier-coller de l'audience de St-Nazaire, et le tribunal ne m'a pas laissé m'exprimer, marquant même son impatience, alors que l'avocat de la partie adverse a été entendu très largement. Le temps de parole n'a pas été équitable.

Je n'ai pas obtenu le dossier que j'avais pourtant réclamé au tribunal de st NAZAIRE, puis lorsque je l'ai obtenu, par le tribunal d'appel, ledit dossier était incomplet.

La partie adverse n'a absolument pas déclaré la même chose lors de ses deux auditions.

Aucun respect de mes droits à me défendre, aucun procès équitable. INNOCENT j'ai été condamné avant d'être jugé.

Les juges n'ont rien pu démontrer puisque je n'avais commis aucune violence et leurs  conclusions étaient d'un ridicule stupéfiant et époustouflant.

Parce que toute vérité n'est pas bonne a dire, j'ai déjà été  condamné pour des faits similaires alors que je distribuais paisiblement des tracts sur la voie publique concernant la gestion financière et frauduleuse d'un club sportif.

Parce que toute vérité n'est pas bonne a dire, J'ai déjà été condamné pour un excès de vitesse de moins de 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée alors que j'avais prêté mon véhicule avec pour preuve, la photo radar.

IL EST URGENT DE REFORMER LE SYSTEME JUDICIAIRE CAR JE N'AI PLUS AUCUN RECOURS, il faudrait un élément nouveau et la cours de cassation ne juge pas les faits.

IL EST EGALEMENT URGENT DE CREER UN ORGANISME INDEPENDANT , QUI PERMETTRAIT SANS AUCUNE CONDITION, DE CONTROLER LES JUGES DE PROXIMITES QUI SE REVELENT INCOMPETENTS, ET QUI, LIVRES A EUX MEMES, FONT DIRE AUX PAPIERS CE QU'ILS VEULENT BIEN FAIRE ENTENDRE, ET CELA SANS JAMAIS ETRE INQUIETES, BROYANT AINSI LA DIGNITE ET L'HONNEUR D'AUTRUI.

Madame la Ministre, en espérant que ma requête retiendra toute votre attention voilà les observations que j'avais à faire valoir afin que vous procédiez à la  révision de cette affaire.

 



Yvan compte sur vous aujourd'hui

Yvan BLENEAU a besoin de votre aide pour sa pétition “Cabinet de la Garde des Sceaux Ministre de la Justice: DESASTRE JUDICIAIRE, INNOCENT MAIS CONDAMNE”. Rejoignez Yvan et 41 signataires.