Rendons son nom à Zézette, épouse X !

Rendons son nom à Zézette, épouse X !

0 have signed. Let’s get to 1,500!
At 1,500 signatures, this petition is more likely to get picked up by local news!

Georgette Sand started this petition to Bruno Le Maire and

Rendons son nom à Zezette, épouse X !

 Zezette, épouse X. Mariée, pacsée, peu importe, mais il y a un homme dans sa vie. Un fait qui autorise l’administration fiscale à écraser son identité, comme un vulgaire moustique. 

En France en 2021, il est fréquent que des années d’indépendance économique et fiscale partent en miettes, parce qu’on a eu la faiblesse de déclarer aux impôts une deuxième personne dans le foyer. Pourquoi ? 

Parce qu’au nom d’une vieille habitude séculaire, si cette personne est un homme, les impôts n’hésitent pas à écraser votre nom, votre RIB. Vous continuez de payer vos impôts ou taxes mais la “personne de référence” ce n’est plus vous, la personne que l’on rembourse non plus. L'administration fiscale ''oublie'' que nous sommes à égalité devant la loi et que la notion de chef de famille a été supprimée en 1970. Soit un demi siècle ! 

L’administration fiscale détruit par ces procédés l’identité fiscale des femmes.

En confisquant le nom des femmes dès qu’il y a un homme, les impôts maintiennent le concept d’un seul foyer fiscal, d’une seule voix à qui répondre. Comme par hasard, masculine. Comme par hasard, quand il est question d’argent. 

Cette invisibilisation est vécue pour beaucoup comme une contrainte et une violence administrative qui alimente aussi bien la dépendance économique que les violences conjugales. 

TÉMOIGNAGES

  • “J’ai vécu jusqu’à 38 ans seule et je viens tout juste de m’installer avec mon conjoint. Durant 18 ans j’ai été indépendante économiquement et fiscalement. Or, j’ai déclaré mon PACS aux impôts. Et que s’est-il passé : 20 ans d’indépendance fiscale ont volé en éclat. J’ai reçu par courrier notre taxe d’habitation à son nom. Mon RIB a été supprimé et remplacé par celui de mon conjoint. Et quand il a fallu me rembourser un trop plein versé ? Et bien les impôts, alors que j’étais celle qui avait payé, ont remboursé mon conjoint. J’étais folle de rage, je les ai contactés, ils m’ont dit que c’était l’usage, qu’ils prenaient un RIB seulement et qu’ils ne pouvaient pas faire autrement”. Sophie Bergerac, 40 ans
  • “J’ai écrit 10 fois aux impôts pour leur dire que si je payais à hauteur de moitié ma taxe foncière, je pouvais avoir mon nom sur le relevé et le courrier postal. D’autant plus que je gagnais plus que mon conjoint et donc c’est plus souvent moi qui la payait. La dixième fois, je leur ai dit que puisqu’ils considéraient que j’étais absente du foyer et non propriétaire à hauteur de moitié, je dormais dorénavant dans la niche du chien. ca les a fait tiquer, ils ont fini par changer. Mais quelle énergie perdue pour rien !” Isabelle Piquet, 52 ans

Cette invisibilisation du nom ne s’arrête pas à l’administration fiscale. Elle s’étend aux banques qui font disparaître très régulièrement le nom de leurs clientes au profit de celui de leur conjoint. Vous avez réalisé toutes les démarches pour un prêt ? C’est quand même le nom de votre conjoint qui sera sur tous les papiers. 

TÉMOIGNAGES

  • “J’ai réalisé que tous les échanges liés à l’achat conjoint de notre appartement étaient envoyés à mon mari ” Lauriane Gori, 25 ans
  • “Mon conjoint vient d’ouvrir un compte dans la banque dont je suis la cliente depuis 20 ans. Tous les courriers viennent de passer à son nom” Francine Garcia, 33 ans 
  • “Mon banquier refuse de remettre mon nom de naissance sur mon compte alors que je viens de divorcer, il dit que c’est plus simple pour lui. Quand j’insiste, il me dit que ce n’est pas possible”. Lucie Villepars, 49 ans

Nous demandons à Bruno Le Maire de faire respecter au sein de l'administration fiscale le nom des femmes. Gommer leur identité c'est nier leur capacité à gagner leurs propres revenus, à être libres de toute contrainte ou violence fiscale. 

Nous demandons également que Bercy fasse respecter la règle et impose aux banques d’arrêter l’invisibilisation de leurs clientes au profit de leur conjoint. Les deux noms doivent impérativement apparaître sur tous les documents mais également sur les cartes bancaires et les comptes joints. 

Nombreuses sont les femmes que cette étrange disparition condamne à la précarisation ou au silence. Sans oublier les difficultés pour inverser la machine en cas de séparation. 

Allez Bruno, sauvons Zezette et rendons lui son nom  ! 

0 have signed. Let’s get to 1,500!
At 1,500 signatures, this petition is more likely to get picked up by local news!