Adressée à Brest Metropole

adapter les moyens humains à la hauteur des ambitions du projet de la médiathèque des Capucins

0

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000.

Bibliothécaires brestois en colère et inquiets pour les services aux usagers !

Pourquoi ?

Les moyens humains envisagés pour l’ouverture de la grande médiathèque des Capucins sont insuffisants :

- le nombre de postes prévu est trop bas : l’espace public passe de 1.600 à 6.500 m² et les prévisions affichent 33 postes contre une estimation de 44 emplois permettant un fonctionnement normal ; en conséquence, les nouveaux services offerts par cette bibliothèque du XXIème siècle (jeux de plateau, jeux vidéo, accentuation de l’offre numérique, accompagnement des personnes en situation de recherche d’emploi…) et l’ouverture du dimanche ne pourraient être assurés de manière acceptable

- le redéploiement prévu des membres du personnel des bibliothèques de quartier vers la médiathèque des Capucins provoquerait un déséquilibre, une dégradation des services publics de proximité, une mise en danger de toutes les actions et animations menées à ce jour, notamment, celles dirigées vers les enfants, les adolescents, les personnes âgées, les publics en situation de handicap et une diminution des partenariats avec les écoles ou les crèches…

Soutenez vos bibliothécaires afin de maintenir :
- un service public de qualité permettant l’accès à la culture pour tous
- un réseau de bibliothèques souvent cité en exemple au niveau national

Plus d'informations sur la page Facebook : http://www.facebook.com/soutien.bib.brest

 

Cette pétition sera remise à:
  • Brest Metropole

    Gwenael STANG a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 883 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Gwenael compte sur vous aujourd'hui

    Gwenael STANG a besoin de votre aide pour sa pétition “Brest Metropole: Revoir les moyens financiers et humains pour la médiathèque des Capucins”. Rejoignez Gwenael et 882 signataires.