Victoire

Boulogne/Mer >>> TAUBIRA Christiane (Mme) : Réduire la durée des procédures pénales et civiles et penser plus aux victimes qu'aux auteurs de faits

Cette pétition a abouti avec 76 signatures !


Cette pétition concerne aussi toutes les autres victimes dans l'attente de la réparation des préjudices subis (de 3 à 5 ans ou plus). La durée des procédures est trop longue. Nous sommes à la fois des victimes de faits et des victimes de la lenteur de la machine judiciaire.

(Deux minutes de votre temps pour lire, signer et partager cette pétition, vous pouvez aussi inviter vos amis. Merci d'avance.)

Cette pétition n'a pas qu'un but personnel, elle concerne toutes les victimes de faits divers.

De mon côté : 3 ans après une agression gratuite (du 12.08.11) à Boulogne-sur-Mer (62 Pas-de-Calais), 120 jours d'ITT, 3 opérations chirurgicales (peut-être une 4ème à venir), 14 mois d'arrêt, perte de 50 % de la motricité du bras droit, des douleurs quotidiennes (prise journalière d'antalgiques), reconversion professionnelle difficile, et aucun centime de dommages-intérêts n'a été versé à ce jour (hormis une provision de 1000 €). J'ai du aussi avancer 400 € pour l'expertise médicale auprès du médecin légiste.
De l'autre côté, 4 mois de prison avec sursis, un puissant cabinet d'avocats, 7 à 8 reports d'audience, le compte-rendu d'audience n'est pas paru dans la presse écrite locale. Contactée, celle-ci ne désire aucunement communiquer au public.
Le combat est dur, l'attente est longue, l'épuisement augmente.

On parle beaucoup des droits, du bien-être, du suivi des prévenus avant, pendant et après l'exécution de leur peine.

On ne parle pas assez des victimes (d'agression, viol, accident, arnaque...), ce qu'elles endurent moralement ou physiquement, toute leur vie est à reconstruire avec des séquelles qui les suivent en permanence. Les procédures pénales ou civiles s'éternisent, les prévenus sont plus protégés et entourés (ou même relâchés pour vice de procédure) que les victimes ne sont écoutées ou aidées.

Concernant les difficultés financières que les victimes rencontrent en attendant leurs indemnisations, la justice française ne s'en préoccupe pas.

La mise en place des audiences électroniques ne permet plus aux victimes d'y assister. Celles-ci en ont un compte-rendu par leur conseil encore faut-il que celui-ci soit totalement impliqué dans son travail.

Hervé DELIGNIERES



Hervé compte sur vous aujourd'hui

Hervé DELIGNIERES a besoin de votre aide pour sa pétition “Boulogne/Mer : TAUBIRA Christiane (Mme) et autorités judiciaires de Boulogne-sur-Mer (et de France): Boulogne/Mer >>> TAUBIRA Christiane (Mme) : Réduire la durée des procédures pénales et civiles et penser plus aux victimes qu'aux auteurs de faits”. Rejoignez Hervé et 75 signataires.