Victoire

Priorité aux personnes à mobilité réduite

Cette pétition a abouti avec 31 signatures !


À l'attention de

  • M. Jean-Yves Caillies, "propriétaire" du commerce De Froment et De Sève, sis au 2355 Beaubien est
  • Mme Clarisse Michelin, premier actionnaire du commerce De Froment et De Sève, sis au 2355 Beaubien est

CC.

  • M. François W. Croteau, Maire d'arrondissement de Rosemont-la-Petite-Patrie
  • M. Marc-André Gadoury, conseiller de la ville pour le district d'Étienne-Desmarteau

Pétition

  • Que l'arrondissement Rosemont-la-Petite-Patrie continue de soutenir les personnes à mobilité réduite, personnes âgées, personnes avec un handicap visuel et jeunes familles en poussette dans l'élaboration de leurs politiques publiques
  • Que le commerce De Froment et De Sève cesse sa propagande contre les usagers vulnérables et se plie à la règlementation municipale
  • Que le commerce De Froment et De Sève reconnaisse que sa terrasse est envahissante dans sa forme actuelle et qu'il cesse de nier que la Commission des droits de la personne a reçu des plaintes contre ces terrasses dans le quartier
  • Que le commerce De Froment et De Sève change sa terrasse pour un modèle plus sécuritaire et qui convient à tous, pas seulement au commerce et à ses actionnaires.

Mise en contexte

Le 8 avril dernier, l'arrondissement de Rosemont-la-Petite-Patrie a adopté de nouvelles mesures afin de protéger les usagers vulnérables sur les trottoirs. Entre-autres, une de ces mesures vise à permettre un couloir de circulation continu sur les trottoirs, afin que les citoyens en fauteuil roulant, non-voyantes, personnes âgées et jeunes familles avec enfants en poussette puissent circuler sur la voie publique en toute sécurité. 

Ces mesures existent déjà dans 5 autres arrondissements centraux de Montréal. Ce règlement a été adopté après que l'arrondissement et la Ville de Montréal aient reçu plusieurs plaintes de citoyens concernant les terrasses sur trottoir envahissantes. La Commission des droits de la personne a également été saisie du dossier avec 3 plaintes concernant les terrasses sur trottoir dans le quartier : celle-ci a donné raison aux personnes en fauteuil roulant et a demandé à ce que la situation soit corrigée rapidement.

La Boulangerie De Froment et De Sève, situé au 2350 Beaubien Est, refuse de prioriser les personnes à mobilité réduite et veut à tout prix garder sa terrasse "à la parisienne" pour son "cachet" qui prend plus de la moitié du trottoir, en plus d'être collée à sa bâtisse ce qui coupe le couloir de circulation pour les piétons. De plus, un arrêt d'autobus situé en face complique la situation lorsque des personnes attendent en file : il ne reste alors aucun espace pour la circulation des piétons. En date du 14 avril, le commerce défiait les règlements en établissant quand même une partie de sa terrasse contre sa bâtisse, directement dans le couloir de circulation.

Il existe présentement une campagne de propagande menée par le commerce :

  1. "Il n'y a jamais eu de plainte concernant les terrasses"
    FAUX : des articles du journal Métro en font mention ("Le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) confirme avoir déposé, l’été dernier, trois plaintes à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, concernant des terrasses non accessibles aux personnes à mobilité réduite dans le secteur.", Journal Métro du 8 avril 2015, Stéphanie Maunay) et l'arrondissement Rosemont en a également reçu, cela a été mentionné lors de plusieurs séances du conseil d'arrondissement, notamment le 8 avril 2015.

  2. "Cette magnifique terrasse existe depuis 20 ans sans problème"
    FAUX : M. Caillies est devenu propriétaire depuis moins d'un an. Aux dires des voisins et d'anciens employés, la terrasse n'a pas plus de 7 ou 8 ans. De plus, les plaintes officielles au près de la CDP témoignent visiblement d'un grave problème.

  3. "Il y a 1m80 de libre pour le passage de tous les piétons lorsque notre terrasse est dehors contre notre façade"
    FAUX : De nombreuses photos, même sur le site ou les réseaux sociaux de la boulangerie montrent clairement que les bacs à fleurs immenses dépassent la limite permise et ce jusqu'à la ligne du contre-trottoir : il est impossible qu'il y ait un dégagement de 1m80 puisque le contre-trottoir est de 1m. 

  4. "Nous n’avons d’ailleurs jamais eu d’accident sur notre terrasse quel qu’il soit"
    VRAI : Il n'y a probablement jamais eu d'accident grave sur la terrasse. PAR CONTRE : de nombreux accidents impliquant des piétons et l'autobus 18 (et particulièrement les miroirs de celui-ci) ont eu lieu sur ce coin de rue parce que l'espace était trop restreint pour être sécuritaire.

La priorité  doit être octroyée aux usagers des espaces de circulation. En particulier, les usagers vulnérables qui sont les plus touchés de façon bénéfique par des mesures de dégagement des espaces de circulation piétons.



Regroupement des citoyens pour l'accessibilité universelle dans Rosemont-la-Petite-Patrie compte sur vous aujourd'hui

Regroupement des citoyens pour l'accessibilité universelle dans Rosemont-la-Petite-Patrie a besoin de votre aide pour sa pétition “Boulangerie De Froment et De Sève, Arrondissement Rosemont-la-Petite-Patrie: Priorité aux personnes à mobilité réduite”. Rejoignez Regroupement des citoyens pour l'accessibilité universelle dans Rosemont-la-Petite-Patrie et 30 signataires.