Discrimination envers un enfant autiste

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


POUR LE LICENCIEMENT DE CETTE FEMME 
Je n'ai pas l'habitude de raconter les situations dont je me trouves avec mon fils mais là je penses que cette histoire mérite d'être raconté car ceux-ci est inadmissible.
Mon fils est un enfant âgés de 8 ans Autiste non verbale, scolarisé 3 fois par semaine dans une école spécialisée et le mercredi et vacances scolaires au centre de loisirs des Lilas.
Le mercredi 31 octobre à 9h15 je dépose mon fils pour passer la journée au centre, je dis bien à l'animateur qui est responsable de lui qu'en cas de problème appelez-moi. A 10h45 donc 1h15 après son arrivée, un responsable m'appelle pour me demander de venir chercher mon fils car aujourd'hui il est trop nerveux et cela est difficile pour qu'il y reste toute la journée. Bien évidemment au bout de 30 à 40 minutes j'arrives au centre de loisirs pour récupérer mon fils et là je tombe sur une dame qui me tient des propos inadmissible inacceptable qui s'appelle de la discrimination pure et simple.
Ces propos sont les suivants :
- votre enfant est violent et dangereux pour la société.
- votre enfant ne parle pas et ce n'est pas à nous de le subir
- c'est pas parce qu'il ne parle pas qu'il doit être violent
- vous devriez nous embrasser les pieds et nous remercier chaque jour de prendre votre enfant à l'école
- on ne prendra plus votre enfant à partir d'aujourd'hui
- et j'en passe.....
Vous pensez bien qu'après toutes ces phrases en tant que mére et surtout quand on touche à la chair de ma chair je m'énerve hausse la voix et l'insulte.
Il faut savoir que Sasha avait un animateur pour lui cet homme a juste stipulé que ce jour-là Sasha était trop nerveux pour rester au centre de loisirs mais n'a jamais stipulé qu'il ne voulait plus s'en n'occuper.
La situation étant la suivante : Sasha se trouvait dans la cour comme tout enfant autiste a senti un danger s'est énervé et bien évidemment à essayer de taper à plusieurs reprises son animateur quand je dis taper il ne faut pas oublier que mon fils à 8 ans non 20 ans.
De plus quand un enfant Autiste non verbale s'énerve c'est tout simplement qu'il a du mal à se faire comprendre cela s'appelle de la frustration et non de la violence.
Donc mon fils n'a pas pu aller au centre de Loisirs le vendredi 2 novembre ainsi que le mercredi 7 novembre.
À partir de là je décide d'écrire un courrier au maire des Lilas, a l'adjoint au maire, directrice du centre de loisirs. D'en parler à l'école spécialisée et à Autisme France. Bien évidemment vous pensez bien que je n'ai aucune réponse de ces gens-là sauf de l'école spécialisée et autisme France.
Nous sommes dans la discrimination pure et simple et je pense que cette femme mérite d'être viré car aujourd'hui c'est pas mon fils qui est dangereux pour la société mais bien ELLE. De plus il ne faut pas oublier qu'un enfant de tout handicap confondu a le droit d'accéder à l'école depuis le 11 février 2005. Mais apparemment d'après cette dame cette loi n'existe pas. Je pense que cette histoire mérite d'être raconter

CETTE DAME DOIT ETRE LICENCÉ POUR DISCRIMINATION SUR UN ENFANT AUTISTE



Stephanie compte sur vous aujourd'hui

Stephanie BELLAICHE a besoin de votre aide pour sa pétition “Bellaiche stephanie: Discrimination envers un enfant autiste”. Rejoignez Stephanie et 3 129 signataires.