Barjols : STOP ! Au projet de réaménagement de la Rouguière. Réaménager autrement OUI !

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Citoyens Barjolais et autres usagers de la place de la Rouguière.

Stop ! A ce projet de réaménagement de la Place de la Rouguière qui est contraire à l'intérêt commun !

Signez la pétition afin que ce projet soit revu en profondeur. En effet, il ne répond pas aux préoccupations quotidiennes des Barjolais tout en présentant un coût très excessif.

Concernant le stationnement, il restera 106 places payantes avec 2 heures de gratuité et quelques places gratuites ou en semi-gratuité dans les allées, alors qu'une étude du cabinet CG Conseil a comptabilisé jusqu'à plus de 570 véhicules stationnés sur la place de la Rouguière.

En supprimant des places de stationnement sans solution alternative, on ne répond pas à la problèmatique ni au besoin de stationnement des Barjolais et autres usagers.
Bien au contraire, on aggrave les difficultés déjà constatées à ce jour : difficulté de stationnement, perte de dynamisme et d'attrait du centre-ville, fermetures de commerces...

Concernant les coûts de réalisation annoncés, environs 3 000 000 d'euros (trois millions d'euros) ils sont démesurés en regard de la Capacité d'Auto Financement (CAF) de notre commune qui est de 226 000 euros (deux cent vingt six mille euros) derniers chiffres disponibles 2016 sur impot.gouv.fr

Il y aura peu de subvention, ce projet sera quasi intégralement à la charge de la commune donc de ses administrés : NOUS !

De plus, certains platanes, dont certains sont centenaires, seront sacrifiés alors qu'ils ne sont pas altérés et nous procurent de l'ombre.

OUI à un réaménagement qui réponde aux différentes problématiques : stationnement, partage équitable de l'espace et coût de réalisation maîtrisé !



Barjols compte sur vous aujourd'hui

Barjols AGIR POUR DEMAIN a besoin de votre aide pour sa pétition “barjolsagirpourdemain@gmail.com: Barjols : STOP ! Au projet de réaménagement de la Rouguière. Réaménager autrement OUI !”. Rejoignez Barjols et 153 signataires.