Le Serment des Citoyennes et des Citoyens pour le Climat

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !

Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Contexte : Ce serment est, avant tout, un engagement avec soi-même. Il témoigne d'un esprit volontaire à la réussite de ces objectifs pour le #climat.
Ce Serment est un passage de relais, une invitation des 150 citoyens de la convention pour le climat à 67 millions d'autres.
Il s'inscrit dans la durée mais en même temps s'adapte à l'échelle de chacun.e que l'on soit citoyen, PDG ou décisionnaire.  

#JeSigne

Le Serment des Citoyennes et des Citoyens pour le Climat

Moi, citoyenne, citoyen de France,

Je m’engage dès aujourd'hui, dans mon quotidien, dans mon travail et dans mes activités à porter, appliquer ou transmettre les objectifs suivant ce serment. Ils contribueront à l'effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de leurs conséquences sur le réchauffement climatique dans un esprit de justice sociale.

J’ai conscience que les efforts individuels ne suffiront pas mais que mon engagement sera essentiel pour le climat, dans une démarche universelle, au service du bien commun, dans le respect du vivant, pour notre avenir à toutes et tous.

Nos objectifs sont :

Développer les autres modes de transport que la voiture individuelle
Rendre obligatoire la rénovation énergétique globale des bâtiments d’ici 2040
Engager la restauration collective vers des pratiques plus vertueuses
Créer une obligation d'affichage de l'impact carbone des produits et services
Favoriser une production plus responsable, développer les filières de réparation, de recyclage et de gestion des déchets
Garantir la préservation de la biodiversité, de l'environnement et lutter contre le dérèglement climatique
Réduire les émissions de gaz à effet de serre sur les autoroutes et voies rapides
Lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain en rendant attractive la vie dans les villes et les villages
Développer les pratiques agroécologiques
Réguler la publicité pour réduire les incitations à la surconsommation
Inclure des citoyens dans la gouvernance des mobilités au niveau local comme au niveau national
Développer et soutenir l'innovation de la transition
Organiser la conciliation des droits, libertés et principes qui ne saurait compromettre la préservation de l’environnement, patrimoine commun de l’humanité.
Limiter de manière significative la consommation d'énergie dans les lieux publics, privés et les industries
Développer les circuits courts
Assurer une meilleure application des politiques publiques environnementales et les évaluer pour les rendre plus efficaces
Renforcer la Protection des écosystèmes et de la biodiversité
Renforcer le Contrôle des politiques environnementales
Limiter les effets néfastes du transport aérien
Réformer l'enseignement et la formation agricole
Faire de l'éducation, de la formation et de la sensibilisation des leviers d'action de la consommation responsable
Accompagner l'évolution du numérique pour réduire ses impacts environnementaux
Réformer le Conseil économique, social et environnemental
Agir sur la réglementation et aider à la transition vers un parc véhicules propres
Légiférer sur le crime d’écocide
Limiter le suremballage et l'utilisation du plastique à usage unique en développant le vrac et les consignes dans les lieux de distribution
Demander une production, stockage et redistribution d'énergie pour et par tous 
Créer les conditions d'un retour fort à l'usage du train au-delà des voies à grande vitesse
Réformer le fonctionnement des labels
Réduire à zéro les émissions des navires lors de leurs opérations dans les ports
Inciter au développement d’une pêche à faible émission
Prendre en compte les émissions gaz à effet de serre liées aux importations dans les politiques européennes
Impliquer les entreprises et les administrations pour penser et mieux organiser les déplacements de leurs salariés ou agents
Mieux informer le consommateur
Accompagner la reconversion des entreprises et la transformation des métiers au niveau régional
Mettre en place un portail unique permettant d'avoir toutes les informations sur les dispositifs et moyens de transports sur un territoire
Réglementer la production, l’importation et l’usage des auxiliaires techniques et additifs alimentaires
Réduire la circulation des poids lourds émetteurs de gaz à effet de serre sur de longues distances, en permettant un report modal vers le ferroviaire ou le fluvial
Réfléchir sur un modèle de politique commerciale d’avenir soucieux d’encourager une alimentation saine et une agriculture faible en émissions de gaz à effet de serre en France
Renforcer les clauses environnementales dans les marchés publics
Aménager les voies publiques pour permettre de nouvelles habitudes de déplacement
Organiser et soutenir le financement de la transformation de l'outil de production des entreprises dans le cadre de la transition écologique
Rendre les négociations tripartites plus transparentes et plus justes pour les agriculteurs
Ajouter un bilan carbone dans le bilan comptable de toutes les structures qui doivent produire un bilan
Poursuivre les efforts sur la réduction du gaspillage alimentaire en restauration collective et au niveau individuel
Tenir une position ambitieuse de la France pour la négociation de la Politique agricole commune (PAC)
Utiliser la PAC comme levier de transformation au niveau national
                                                                        •

(47 objectifs issus des familles d’objectifs de Se Déplacer, Se Loger, Se Nourrir, Consommer, Produire et Travailler et Gouvernance de la Convention Citoyenne pour le Climat)

 

                                    Fait aux six coins de l'hexagone et des Outre-mer, le 28 février 2021.