A NOS ENFANTS DE LA PATRIE

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


 Nous, mamans écrivons cette lettre afin de vous faire partager notre incompréhension et notre inquiétude face aux dérives du système de protection de l’enfance qui sévit aujourd’hui en France.

Il existe des cas où il est légitime d’enlever un enfant à sa mère car elle est incapable d’assumer son rôle mais à l’inverse nous avons été témoin d’enlèvements abusifs.

Oui, nous sommes inquiètes comme toutes mères, nous nous devons de protéger nos enfants, mais aussi tous les autres en dénonçant ce que nous ressentons être une menace pour nos familles.

Ce pouvoir laissé aux institutions, devenu tout pouvoir au nom de la protection de l’enfance est maintenant un monstre qui nous meurtri, nous parents, et nous enlève nos enfants en toute légitimité mais pourtant sans réelle raison, sauf celles qu’elles ont bien su créer par leurs mensonges.

Aucune des mères avec qui nous avons eu l’occasion d’échanger au cours de nos rencontres ne sont sorties indemnes d’avoir vécu une investigation menée par un soit disant service de protection de l’enfance.

Certaines même profondément marquées éprouvent aujourd’hui beaucoup de mal à se reconstruire après avoir été autant malmenées par ces associations et ces institutions.

D’autres qui n’ont plus la chance de voir grandir leurs enfants à leurs côtés, (car oui cela devient une chance lorsque l’on est pris dans les « filets » de la protection à l’enfance)  n’ont de cesse d‘essayer de se faire entendre afin de dénoncer les faux rapports dont elles ont été victimes sans l’espoir un jour de retrouver une vie auprès de leurs enfants.

Pour l’avoir vécu et le vivre encore, nous sommes tellement tristes de voir ce qu’est  aujourd’hui le système de la soit disant de protection de l’enfance en France. Nous n’oserions même pas penser qu’il s’agisse d’un business juteux.

Nous nous sentons aux prises d’un système infernal où nous  ne gardons  cependant qu’un espoir, pouvoir continuer à vivre auprès de nos enfants, avoir la chance de les voir grandir et les aimer, c'est notre combat.

Nous sommes dans ce que nous appelons le « circuit infernal de la protection de l’enfance », où du jour au lendemain un simple appel ou une plainte suffit à faire basculer notre vie pour nous amener tout droit en enfer, et aujourd’hui comme tant d’autres parents en France, nous devons nous battre pour nos enfants.

Aujourd’hui nous lisons sur leurs rapports que nous sommes des mères dont on doute de la stabilité psychique et émotionnelle et dont forcément, on remet en cause la capacité à élever nos enfants, on sous-entend même, que nous pourrions être un danger potentiel pour eux.

Aujourd’hui déséquilibrées, demain peut-être, devenues soudainement « folles », mais où est la limite ?

Nous sommes d’ailleurs toujours étonnées de lire tout cela aujourd’hui sur nos rapports après tant d’années passées sans éprouver de difficultés au quotidien.

Notre étonnement redouble lorsque nous apprenons que beaucoup de mères élevant seules leurs enfants se voient accusées du même manque d’équilibre psychologique et émotionnel d’après les rapports.

Jusqu’au sein de l’école de nos enfants, nos vies sont devenues un enfer,  désormais nous devons vivre nos quotidiens comme si nous avions un jour fait preuve de maltraitance envers nos enfants, sans que l’on nous accorde le bénéfice du doute

Comment peut-on si soudainement discréditer une personne ?

On nous tue, tout doucement à l’intérieur, puis socialement…

Jusqu’à toucher, ce qui nous est le plus cher, nos enfants. Forcément, on ne ressort pas indemne de ce genre de situation où l’on touche à nos enfants, à notre capacité à les élever, à leur apporter tout ce dont ils ont besoin.

Forcément, on reste meurtri des regards accusateurs que l’on porte sur nous de faits que nous n’avons pourtant pas commis.

En ressortir indemne ?

Nous croyons profondément que le système de protection à l’enfance doit changer, qu’autant de pouvoir donné à ces structures entraîne forcément des dérives aux lourdes conséquences pour nous, nos familles, ce que nous allons transmettre demain à nos enfants.

Peut-être pourrait-il être  possible d’envisager une réelle aide aux parents qui rencontrent de vraies difficultés dans l’éducation de leurs enfants en leur proposant un accompagnant au lieu de placer si facilement les enfants en institutions.

Nous croyons aussi profondément qu’il est important de respecter le lien et l’amour dont a besoin tout enfant pour se développer harmonieusement auprès des siens.

Et pour finir, nous croyons profondément, que si dans certains cas, certains parents éprouvent de réelles difficultés à éduquer leurs enfants, ils n’en sont pas moins des êtres humains en difficultés et qui méritent aussi d’être traités avec respect et considération.

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de lire cette lettre.

Nous maman aujourd’hui, nous maman demain, devant cette injustice nous vous proposons de plaider pour le bonheur de nos enfants.

Si cette lettre vous parle et vous émeut plaidez la cause des enfants meurtris en la signant.     

Merci                            

 



EMMA compte sur vous aujourd'hui

EMMA BENHAMOU a besoin de votre aide pour sa pétition “AUX PRÉSIDENTS DES CONSEILS DÉPARTEMENTAUX”. Rejoignez EMMA et 58 signataires.