SAUVEGARDONS LA RIVIERE DE POLANGIS A JOINVILLE LE PONT

SAUVEGARDONS LA RIVIERE DE POLANGIS A JOINVILLE LE PONT

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Riviere POLANGIS a lancé cette pétition adressée à aux habitants de Polangis soucieux de leur environnement

"Exceptionnel, insolite, champêtre...", de nombreux média (France3, Télérama, Le Parisien...) vantent le canal de Polangis, lieu de promenade et de canotage privilégié pour les Joinvillais et les Franciliens.

Construit en 1886, le Canal est l'emblême de Joinville avec les Guinguettes et l'Ile Fanac. Pourtant ce lieu charmant est en danger.

Depuis quelques années, le secteur attire promoteurs et agents immobiliers prêts à payer une fortune le moindre bout de terrain et à détruire l'existant pour édifier des "cubes de béton" tout en hauteur.

Des permis de construire sont accordés pour des projets QUI DENATURENT IRREMEDIABLEMENT LE PATRIMOINE PAYSAGER ET ARCHITECTURAL DU QUARTIER !

STOP AU BETONNAGE ! AGISSONS CAR DEMAIN IL SERA TROP TARD.

Exigeons de nos élus qu'il respectent l'enquête publique de juin 2019 qui préconisait de :
« Conserver le paysage remarquable des zones pavillonnaires et notamment les gabarits bâtis bas et homogènes –– Préserver la végétalisation des cœurs d’îlot, des jardins et des espaces publics – Permettre une densification maîtrisée du bâti pour accompagner les parcours résidentiels des ménages (extensions, surélévation) – Mettre en valeur le cadre bâti et paysager remarquable»

Ce qui suppose :

D'interdire les divisions parcellaires, de classer les abords du canal en zone N dans le PLU (comme l'Ile Fanac) "zone à protéger en raison de la qualité de son site", d'interdire les toits terrasses dans cette zone, de faire respecter la règle du PLU pour les berges "ne sont admis que les pontons et terrasses en bois", et maintenir une partie paysagère en front de quai.

 

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !