Pétition fermée
Adressée à Aux gouvernements de l'Océan Indien et 1 autre

Soutenez la Déclaration de Balaclava du 12eme Colloque VIH/sida de l'Océan Indien

285
signataires

La déclaration de Balaclava a été créée par la société civile des îles de l'Océan Indien lors du 12e Colloque VIH/sida de l'Océan Indien. Cette déclaration est soumise ici à votre signature afin d'affirmer votre support et votre soutien.

 

La déclaration est disponible en format pdf à l'adresse suivante: Déclaration de Balaclava 

 

 

 

Déclaration de Balaclava

 

Nous, les associations de lutte contre le VIH, les personnes vivant avec le VIH, les personnes engagées de la société civile de l’Océan Indien:

 

 

 

1. Considérant qu’en 2013 une personne dépistéepositive au VIH, ayant accès aux traitements et à un bon suivi , peut avoir une qualité de vie et une espérance de vie identiques à une personne non infectée

 

2. Considérant que la taille de l’épidémie dans notre zone permet une prise en charge correcte pour toutes les personnes infectées

 

3. Considérant que, malgré les nombreux progrès accomplis dans la zone (montée en charge des médecins référents, accès au matériel de titrage des CD4, création de nombreuses associations), il persiste toujours des ruptures de traitements antirétroviraux, des difficultés pour traiter les infections opportunistes ou pour avoir accès à un titrage de CD4 ou a une charge virale , entrainant de nombreux drames humains, des souffrances multiples, et trop souvent encore la mort de nos semblables

 

4. Considérant que de nombreuses nouvelles infections pourraient être évitées si les gouvernements des pays de la sous-région rendaient possibles les services adaptés aux populations  vulnérables  aux risques de l’infection à VIH (consommateurs de drogues injectables, travailleurs(ses) du sexe, hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, personnes détenues…. )

 

5. Considérant qu’il subsiste une forte discrimination envers les personnes vivant avec le VIH et les populations vulnérables 

 

6. Considérant qu’il subsiste d’importantes inégalités en termes d’accès aux soins et de prise en charge globale

 

7. Considérant que de nombreux médecins référents ne sont pas aux postes pour lesquels ils ont été formés et que cela entraîne une carence importante en ressources médicales

 

8. Considérant qu’il subsiste de nombreux manques en termes de financements de la société civile

 

9. Considérant qu’il existe encore des lois discriminatoires et inadaptées à une riposte de qualité.

 

10. Considérant qu’il existe actuellement deux réseaux régionaux (RAVANE+ et Femmes Océan Indien Positives) , ce qui dilue les ressources disponibles

Nous déclarons :

 

1. Renouveler notre engagement dans la lutte contre le VIH/sida

2. Renouveler notre engagement dans la lutte contre toute forme de discrimination, pour l’égalité des droits humains et celle des genres

3. Décider d’unir nos forces et de parler d’une seule voix afin de continuer à défendre nos visions, missions et objectifs

4. Exprimer notre volonté de nous regrouper en un seul réseau régional des personnes infectées et/ou affectées et/ou engagées dans la réponse au VIH, RAVANE Océan Indien , s’organisant autour notamment des thématiques suivantes:

a. Les personnes vivant avec le VIH

b. Les femmes infectées et affectées (avec l’approche Femmes Océan Indien Positives)

c. Les enfants infectés et les orphelins du sida

d. Les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes et les  personnes transexuelles et transgenres

e. Les jeunes

f. Les personnes vulnérables (consommateurs de drogues injectables, travailleur(se)s du sexe, personnes incarcérées… )

5. Nous déclarons Inclure la problématique des hépatites, y compris les mono-infections, dans notre action

6. Adhérer au principe « Tous concernés, Tous égaux »

7. Exprimer notre volonté de mettre en place une veille informationnelle sur les difficultés rencontrées et un système d’alerte régional

8. Exprimer notre volonté de porter la parole des organisations nationales de la société civile

Nous recommandons aux instances présentes lors du 12ème colloque VIH/sida de l’Océan Indien et aux instances gouvernementales de l’Océan Indien :

 

1. La mise en place dès 2014 de la suite du programmeAIRIS

2. La mise en place du fonds d’urgence thérapeutique au sein de l’Océan Indien

3. L’éradication des ruptures du continuum de soins (traitements ARV, réactifs …)

4. Une meilleure collaboration entre les gouvernements de l’Océan Indien

5. La mise en place de nouveaux programmes efficaces de lutte contre les stigmatisations et les discriminations

6. Une mobilisation de ressources pour l’action régionale

7. L’inclusion de la société civile dans toutes les instances décisionnelles

8. La mise en place d’un système de suivi/évaluation des recommandations et des conventions issues des Colloques VIH/sida de l’Océan Indien

9. Une révision des lois discriminatoires notamment la criminalisation de l’usage des drogues *

 

Nous soussignées, associations de lutte contre le VIH, personnes vivant avec le VIH, personnes engagées de la société civile de l’Océan Indien, adhérons à cette déclaration pour sauver des vies et prévenir de nouvelles infections.

 

 

Contact mail : ravaneoceanindien@gmail.com

 

 

 

 

* Dans un cadre thérapeutique et sanitaire (programmes d'échanges de seringues, programmes basés sur l'usage de produits alternatifs..)

Cette pétition a été remise à:
  • Aux gouvernements de l'Océan Indien
  • Les peuples de l'Océan Indien


    Ravane Océan Indien a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 285 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Ravane Océan Indien compte sur vous aujourd'hui

    Ravane Océan Indien a besoin de votre aide pour sa pétition “Aux gouvernements de l'Océan Indien: Soutenez la Déclaration de Balaclava du 12eme Colloque VIH/sida de l'Océan Indien”. Rejoignez Ravane Océan Indien et 284 signataires.