Autorisez la reprise des actions de Bass Couture au sein du bâtiment 75 DMC (motoco)

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le 11 avril 2018, la jeune association à but non lucratif Bass Couture officialise une décision administrative. Suite à cette décision, l'association est contrainte de cesser toutes activités relatives à l'organisation d'évènements publics au sein du bâtiment 75 du complexe DMC. Cette annonce est vécue comme une injustice totale, l'association étant vue par beaucoup de Mulhousiens comme la salvatrice de la culture jeune et étudiante de Mulhouse.

Il a suffit d'une frasque s'étant passée hors du lieu d'action de l'association pour mettre un terme à trois années d'investissement d'un groupe de jeunes bénévoles passionnés, pour la plupart étudiants. Pourtant, la présence d'agents de sécurité, d'un stand de prévention anti-drogues ainsi que de la croix rouge sur tous leurs évènements témoigne de leur professionnalisme. Cela ne semble pas suffire pour rassurer les autorités de la ville. 

Dans la deuxième ville la plus jeune statistiquement de France (cf. l'encyclopédie des villes de France : http://www.linternaute.com/ville/ ) cette décision est vue comme incohérente. En effet, Mulhouse et ses acteurs ne proposent aucune autre alternative du genre, faisant de Bass Couture le représentant d'une scène underground Mulhousienne où il fait bon vivre. L'association elle-même tire son nom et rend hommage à l'histoire de Mulhouse, glorieuse capitale textile de France, prouvant son amour pour la ville, et sa volonté d'y apporter une touche de dynamisme. 

Il semblerait que les élus ne perçoivent pas l'enjeu de la scène techno dans les environs, pourtant les exemples sont multiples. Strasbourg à contrario, fait figure de bon élève et son soutien envers les structures souhaitant promouvoir la musique électronique (Ososphère, Festival Artefacts, Festival Contretemps).

C'est maintenant à nous, jeunes (ou pas !) de Mulhouse, de défendre cette association qui nous proposait une alternative non négligeable aux autres styles de soirées mulhousiennes (festivals, boîtes de nuit commerciales, concerts), mais surtout une association qui a permis à beaucoup d'entre nous de se réapproprier la ville de notre naissance.



Camille compte sur vous aujourd'hui

Camille SCHREINER a besoin de votre aide pour sa pétition “Autorisez la reprise des actions de Bass Couture au sein du bâtiment 75 DMC (motoco)”. Rejoignez Camille et 2 049 signataires.