200 € de pouvoir d'achat au 01 Février 2019, c'est possible

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


 

700 milliards de dette en 1995, + de 2200 milliards fin 2017.

En 2018 au premier semestre + 50 milliards, surement 100 milliards à fa fin de l'année.

Pour 2019, comment seront financées les annonces du gouvernement ?

A votre avis ?.

Et, est-ce qu'on nous demande notre avis ?      Non.

En 2018, pour une augmentation de 100 milliards de la dette, un salarié au SMIC aura touché 90 € en plus pour toute l'année, 250 € pour un salaire de 3 000 € et + de 300 € pour un salaire de 5 000 €.

Pour 2019, on nous dit + 260 € pour toute l'année pour un SMIC, + 526 € pour un salarie de 3 000 €, + 900 € pour un salaire de 5 000 €.

Sans nous dire de combien la dette va augmenter l'année prochaine.

Donc, aujourd'hui nous vous demandons et nous vous signons l'autorisation d'augmenter de 10 milliards la dette en 2019.

Nous vous demandons de créer un fond contrôlé par un représentant de tous les partis politiques présent à la l'Assemblée Nationale et par des représentants de la société civile.

A qui va s'adresser ce fond ?

A 30 millions de personnes en difficultés (en espérant que ce chiffre soit revu à la baisse).

On fait quoi avec ce fond ?

- on verse une aide immédiate aux salariés qui sont au SMIC (privé, et public) de 250 € brute par mois, on leur dit tout de suite qu'on va leur en prendre 50, pas plus, et qu'à la fin du mois, il restera bien 200 €.

- on verse une aide de 250 € brute par mois aux retraités qui perçoivent 1200 € par mois..

- on augmente les aides des plus démunis de 250 € brute par mois.

- on prévoit une dégressivité pour les salaires au-delà du SMIC pour ne pas pénaliser les salaires légèrement supérieurs.

Cette aide ne sera pas imposable pour ne pas modifier les plafonds de ressources permettant de bénéficier des aides actuelles. 

250 € par mois pendant toute une année à 30 millions de personnes, cela représente un montant de 90 milliards d'euros.

Quelles conséquences pour les entreprises ?

- Aucunes, ce n'est pas une hausse de salaire, juste une aide temporaire (une année quand même).

- c'est juste une modification du bulletin de salaire, de la pension de retraite, très rapide à faire..

Comment on alimente ce fond ?

- Le CICE, c'est 20 milliards en 2019. Encore une aide aux entreprises, et toujours rien, pas de hausse de salaire, pas de relance économique et pas d'amélioration de la courbe du chômage. Nous on sait ce que l'on va en faire.

Donc ces 20 milliards, on prend.

- L'ISF, c'est 3.5 milliards qu'on laisse aux riches en leurs demandant de les réinvestir dans l'économie. A-t-on déjà vu un riche faire cela gratuitement .Non, y en a forcément un ou plusieurs qui se feront avoir, et nous, on ne veut pas se faire plumer comme la dinde de Noël..

Donc ces 3.5 milliards, on prend.

- Le ménage dans les hautes sphères de l'Etat : toutes ces commissions qui ne servent à rien et qui parfois font double emplois mais qui coûtent des sommes énormes, tous les hauts fonctionnaires qui sont payés, non pas pour l'utilité de leurs postes, mais juste pour un titre pompeux sur une carte de visite.

Donc, on prend, et on est raisonnable, on prend juste 2.8 milliards.

Alors on en est à : 20 + 3.5 + 2.8 = 26.3 milliards pour 90 milliards de dépenses.

On augmente de 5 points les taux de TVA.

On vous avait prévenu, on prévoit 250, on en prend 50 et il vous en reste 200.

On peut appeler cela une TVA sociale. 

Pour un revenu de 1 200 € mensuel, une fois payé le loyer, les prêts, les charges non soumises à TVA s'il vous reste 800 € pour vivre c'est déjà bien. Bon admettons qu'il vous en reste 800 €, avec une augmentation de TVA de 5 %, cela vous coûtera environ 33 € de plus par mois. Donc 250 - 33 ça fait plus que les 200 qu'on vous avait dit au début, mais on sait jamais, c'est peut-être plus de 30 millions qui seront concernées, donc on a une marge.

Tous les économistes sont d'accords, 1 % de TVA en plus c'est 7.5 milliards par an.

Cela nous fait 5 * 7.5 = 37.5 milliards.

Donc on prend, on prend juste les 5 % d'augmentation.

On arrive donc à 26.3 + 37.5 = 63.8 milliards de recettes pour 90 milliards.

Et ces 90 milliards que l'on donne aux gens,les plus démunis, ils vont le dépenser, ils ne vont pas aller le placer à la banque où acheter des actions en bourse.

Ces 90 milliards vont être soumis à de la TVA, soit environ 16.2 milliards de recettes.

Comme cette recette, elle n'existait pas avant, on la prend, on prend tout.

On arrive au final à 63.8 +16.2 = 80 milliards de recettes pour 90 milliards de dépenses.

Donc, on demande d'augmenter la dette de 10 milliards.

Et là pour 10 milliards de plus un salarié au SMIC touchera 2 400 € de plus dans l'année, alors qu'il n'a même pas touché 100 € en 2018 pour une dette qui a augmentée de 100 milliards.

On injecte 90 milliards d'euros dans l'économie, et l'effet boule de neige que cela peut engendrer, on n'en sait rien. C'est pas le sujet de notre proposition. On laisse cela aux économistes des plateaux télés.

Et après ?

Après, une fois les frigos remplis, le ventre plein,on dit à ceux qui nous dirigent qu'on ne leurs donne pas 3 mois, non, mais 9 mois pour réfléchir, travailler et nous proposer une grande réforme fiscale, sociale, idéologique, voir philosophique.

Que le RIC soit un des pilier de cette grande réforme.

Tous les partis politiques pourront le faire.

Que cette grande réforme structurelle fasse l'objet d'un référendum et que tous les votes comptent y compris le vote blanc.

Avec un vote à trois tours, le premier pour la présenter et voir les réactions, le deuxième pour la modifier (ou copier sur le petit copain) et le troisième, la grande finale.

Par contre en attendant, on peux commencer tout de suite à faire le ménage au sommet de l'état, vérifier si tous ces énarques méritent le salaire qu'on leurs verse et si ils sont aussi utiles qu'ils le croient.

Objectif :

Laisser au temps, le temps de réfléchir à ce que l'on veut, à ce qui doit nous réunir, et vers quoi nous voulons aller.

Que les Françaises, les Français ne soient plus un pourcentage, une courbe sur un graphique, mais qu'ils reprennent leurs place.de citoyens à part entière.

 Alors, oui, je vous autorise à augmenter la dette de 10 milliards.

 

 

 

 

 

 

 



Eric compte sur vous aujourd'hui

Eric FOUL a besoin de votre aide pour sa pétition “Augmenter la dette de 10 milliards en 2019, mais avoir 200 € de plus pour vivre par mois, c'est possible.”. Rejoignez Eric et 773 signataires.