Pour le maintien légal des cohabitations à Esch/Alzette

Pour le maintien légal des cohabitations à Esch/Alzette

0 haben unterschrieben. Nächstes Ziel: 1.500.


Pétition pour la sauvegarde des colocations et cohabitations sur le territoire de la Ville d'Esch-sur-Alzette
Contre l'interdiction prévue des cohabitations au PAG de la Ville d'Esch-Alzette


Avant le vote définitif du PAG de la Ville d'Esch/Alzette en date du 3 juillet 2020,

nous exigeons de revoir la règlementation qui vise l'interdiction les cohabitations dans des maisons unifamiliales, en la pratique aussi dans d'autres locations et prévoit de réserver ces dites habitations à des formes de vie en couple et/ou en famille sous prétexte de protéger les locataires des abus.


Or, le règlement prévu est une forme d'ingérence abusive au libre choix de vie et aux droits des propriétaires particuliers à disposer de leur bien :

* vivre en cohabitation comme alternative à vivre seul, en couple ou en famille

* vivre temporairement en chambre meublée dû à une situation de vie passagère, en évolution: études, situation professionnelle de transition : CDD, chômage, affectation temporaire pour une tâche ciblée, situation privée en transition: recherche de la location idéale, séparation, rénovation de sa location principale, …

* vivre en colocation comme contribution solidaire envers des personnes vulnérables comme l'hébergement des demandeurs d'asile ou une autre personne en difficultés, les cohabitations à des fins thérapeutiques.

On a le souci que le règlement incriminé vise les indésirables, car socialement faibles et donc moins attractifs pour les commerces locaux: les étudiant-e-s, les immigré-e-s, les réfugié-e-s, les smicards, les jeunes, les petits pensionnaires, ...afin de les évincer au centre et à réserver l'accès à des habitations en ville à des privilégiés-e-s mieux lotis.


Si vous êtes aussi d'avis qu'il incombe à la deuxième ville du pays de garantir une mixité sociale dans tous les quartiers et de ne pas octroyer des choix de vie paternalistes, de traiter les (futurs-e-s ) concitoyen-ne-s avec équité et non dépendant de leur statut civil ou leur situation sociale, nous vous prions d' inviter le bourgmestre et le collège échevinal de la Ville d'Esch/Alzette de revoir la règlementation interdisant les cohabitations en ville en signant la pétition.