Petition update

Les Amis du Compa toujours mobilisés contre la fermeture du musée

Amis du Compa

Apr 15, 2021 — 

Chartres, le 2 avril 2021

Lettre ouverte à Madame la Ministre de la culture et à Monsieur le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation

Le Compa - conservatoire de l’agriculture, dernier musée d’envergure sur le monde agricole et rural, se meurt. Le Conseil départemental d’Eure-et-Loir, propriétaire du Compa, a fermé ce musée situé à Chartres il y a un an, en invoquant la crise sanitaire. Il envisage à présent le déménagement des collections vers la base aérienne de Châteaudun. Le Département propose ainsi de réunir l’ensemble des collections du musée actuellement réparties sur trois sites. Mais il souhaite également déménager le contenu de la rotonde SNCF de 1905, fleuron du patrimoine industriel, qui accueille le Compa depuis 1990 et ainsi remplacer le musée situé à quelques pas du centre-ville de Chartres par des réserves visitables dans d'anciens hangars en périphérie de Châteaudun.

Pourquoi déménager dans le sud du département alors qu’en 2018, le rapport de Daniel Guéret, alors Conseiller départemental, préconisait un maintien du musée dans l’agglomération chartraine, pour une meilleure accessibilité de visite ? 

Tandis que la majorité de la population vit dans les aires d’influence des villes, est-il besoin de rappeler la nécessaire compréhension entre ruraux et urbains, entre producteurs et consommateurs ? Le Compa est un point de rencontre entre ces deux mondes. C’est pourquoi les Amis du Compa persistent à affirmer que ce musée a sa place à quelques pas de la cathédrale de Chartres, édifiée grâce au travail de milliers de paysans du Moyen âge !

Malgré l’ouverture au public annoncée de ces futures réserves, peut-on considérer qu’une accumulation de machines dans un hangar remplace un parcours muséal organisé autour d’un discours illustré par une grande diversité de pièces de collections (machines, affiches, outils, œuvres d’art…) ?

Aujourd’hui, l’agriculture intéresse, interpelle, rassemble autant qu’elle fait débat. Le projet scientifique et culturel du Compa associait d’ailleurs depuis plusieurs années l’agriculture à deux grands thèmes connexes : l’environnement et l’alimentation. Récemment, les nombreuses missions d’un musée ont été réaffirmées dans le rapport du ministère de la culture « Musée du 21e siècle ». Pourtant, 31 ans après avoir été inauguré par deux ministres, le Compa a-t-il définitivement fermé ses portes ? Comment le Président du Département d’Eure-et-Loir peut-il décider de faire disparaître un musée unique en France, voire en Europe ? De ne pas considérer les investissements publics réalisés lors de la réhabilitation de 1985, ceux réalisés sur le bâtiment du musée en 2015, mais aussi le coût de l’acquisition, la conservation et la restauration de cette collection d’envergure (8 000 pièces) ?

Propriétaire de cette collection et des bâtiments (musée et réserves) qui l’abritent, le Département détient avant tout une collection publique, qui doit, de ce fait, être conservée et exposée dans un souci d’intérêt général. Peut-être faut-il envisager un nouveau mode de gestion ou un transfert de propriété vers une autre collectivité territoriale ?

L’association des Amis du Compa réunit des personnes soucieuses de l’offre culturelle locale, des passionnés de machinisme agricole, des enseignants attachés aux questions scientifiques, au développement durable, aux arts, des agriculteurs d’hier et d’aujourd’hui, des parents et des grands-parents…

Avec nos singularités, nous sommes rassemblés autour de quelques certitudes : le musée est un lieu de vie culturelle et citoyenne où chacun a sa place, l’agriculture est au cœur de la société et elle doit continuer à faire débat, le patrimoine agricole nous lie et nous rassemble. Certitudes qui n'ont rien à voir avec la création d’un hangar-musée.

Nous comptons sur votre soutien pour sauver ce musée et ce patrimoine agricole qui appartient à tous.

Les Amis du Compa - amisducompa@gmail.com


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion