Un titre de séjour pour la famille RABHI

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !



Arrivée en France en 2013, la famille Rabhi s’est installée à Romans pour rejoindre les membres de sa famille.

Aujourd’hui, le Préfet de la Drôme a refusé leur demande de titre de séjour, en dépit du fait que toutes les conditions de la circulaire « Valls » de 2012 soient remplies. Soulignons en particulier la situation des enfants : Nayla, 4 ans, est née en France, Housseyn, 5 ans, et Zahr Eddine, 9 ans sont à l’école Saint Exupéry : ils y sont parfaitement intégrés.

Les parents, quant à eux, maîtrisent parfaitement la langue française. Le père et deux sœurs de Mr Rabhi sont de nationalité française, son père est même un ancien combattant pour la France et est aujourd’hui en situation de handicap. Sa mère, une autre sœur et un autre frère ont le statut de résident. Mr Rabhi dispose d’une promesse d’embauche en tant que façadier et également Mme Rabhi en tant que technicienne de surface. Par ailleurs, ils sont actifs comme bénévoles dans plusieurs projets avec les centres sociaux et dans plusieurs associationsRomanaises.

La famille est très bien intégrée, elle œuvre à l’ouverture, la rencontre, et la vie digne au sein du quartier de la monnaie et de la ville de Romans.

Pourquoi dans ces conditions leur refuser la demande légitime de titre de séjour ? Cela va à l’encontre des valeurs de notre pays et contraire aux droits de l’homme (cf la CEDH). C’est aussi mettre en péril le parcours scolaire et personnel des enfants, et plus globalement la vie sociale et professionnelle de cette famille. Nous demandons à Mr le Préfet de la Drôme de réétudier leur dossier et de leur accorder un titre de séjour.

Leur vie est ici.