NON à la PMA Monoparentale

NON à la PMA Monoparentale

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif Citoyens d’Information sur la PMA Monoparentale a lancé cette pétition adressée à Assemblée nationale et à

Dans un contexte clivant opposant pro-PMA et anti-PMA, le débat sur la PMA Monoparentale est inexistant. Le paroxysme a été un RDV avec un Député spécialisé sur les droits LGBT ; il n’était pas au courant que la PMA concerne, dans le projet, les femmes célibataires (son assistant a du confirmer les propos). C’était il y a un an... Alors imaginez le savoir des citoyens qui ont voté E. Macron pour les présidentielles !

Le dernier sondage d’Orange a oublié de poser cette question... à moins qu’ils préfèrent ne pas diffuser ces résultats!

Devant cette omission, la présente pétition est faite pour dire à nos élus et chers médias: NON à cette PMA, car elle ne va pas dans l’intérêt de l’enfant.

Mme la ministre Nicole Belloubet communique dans une campagne pour promouvoir la PMA pour toutes : « quel que soit leur mode de conception, les droits sont les mêmes pour tous les enfants ». C’est comme on dit une fake news. 

Simplement, la PMA pour toutes entraine une inégalité entre les enfants puisque certains enfants pourront bénéficier du soutien affectif et financier de deux parents alors que d’autres ne pourront bénéficier que d’un seul parent.

Pour aller plus loin, d’un côté, deux parents sont les responsables légaux de l’enfant, de l’autre il n’y aura qu’un seul parent responsable légalement. Les droits de l’enfant sont totalement différents.


Le droit de l’enfant, c’est le respect de son intérêt supérieur. La présomption de l’autorité parentale conjointe est dans le code civil, « pour l’intérêt de l’enfant ». Cette volonté de PMA monoparentale va à l’encontre du code civil. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant précise qu’il faut maintenir les liens avec les deux parents sauf si ce lien porte atteinte à son intérêt. Avoir deux parents n’est pas en soi, une atteinte à son intérêt, bien au contraire. Les nombreuses études scientifiques comparant les groupes de parents démontrent que les enfants en famille monoparentale vont moins bien que les familles nucléaires ou en résidence en alternance. Il y a aussi un consensus pour dire  que les ressources financières y sont plus faibles.


L’enfant de PMA monoparentale va subir une situation choisie par un parent et l’Etat. S’il existe des familles monoparentales, ici elle ne sera pas subie, elle sera choisie dès sa conception. L’enfant peut interpréter différemment ces situations. La monoparentalité liée à la PMA a donc un impact plus grave que les autres cas de monoparentalité tels que l’adoption. 


S’il existe des familles monoparentales, il est rare que le parent soit totalement isolé (cas d’abandon, de décès). Dans la majorité des situations, un DVH est présent (moitié des WE et des vacances). Ici il s’agit de créer la pire des situations avec un isolement total de l’enfant et du parent, pouvant mener à des épuisements (avec risque de maltraitance ou de parentification...). La monoparentalité liée à la PMA a donc un impact plus grave que les autres cas de monoparentalité tels qu’en cas de séparation.


S’il existe des familles monoparentales, même en cas d'absence de lien parent-enfant, celles-ci bénéficient d’une pension alimentaire destinée à répondre aux besoins de l’enfant (voir d’une indemnité en cas de décès). Ne pas payer mène à la prison. Or ces enfants ne bénéficieront pas de l’aide financière d’un parent non gardien. Ces enfants ont donc moins de droits que les autres enfants en situation monoparentale. Il s'agit donc de développer la monoparentalité la plus à risque.


Des enfants vont connaitre leur origine biologique dès leur naissance (naissance naturelle) quand d’autres devront attendre leur majorité (ici une souffrance du questionnement). Des enfants seront informés sur leur origine biologique différente et d’autres non (cas de la PMA monoparentale où le mensonge par omission sera possible). Les droits de l’enfant sont donc ici différents.


De plus, rien de protège l’origine du donneur. Il peut venir du Danemark (avec du sperme contre rémunération) ou d’autres pays; la Belgique achète déjà aux Danois malgré des rémunérations pour les dons dans ce pays Belge...

La possibilité de lien entre donneur et enfant est variable suivant la proximité géographique, la langue!

Pourtant des conventions existent. La convention de La Haye prévoit de privilégier la proximité géographique pour les cas d’adoption. Ainsi les dons devraient être exclusivement de personnes françaises vivant en France, avec obligation de solliciter la banque nationale et sans que la demandeuse ne puisse connaitre les caractéristiques du donneur (attention à la rémunération clandestine) ; le manque de dons ne doit pas mener à des dérives. Et si le délais d’attente s’avère identique à celui de l’adoption, cela renvoie à une égalité entre les parents adoptants et parents bénéficiant de PMA.

De plus interdire cette PMA monoparentale limiterait fortement les risques de marchandisation du corps humain (sperme acheté au Danemark par exemple, en rémunérant les donneurs de manière variable suivant leurs caractéristiques).

Une convention Européenne pourrait être faite pour interdire la PMA Monoparentale des citoyens dont les pays ont interdit cet acte. Le tourisme médical ne doit pas être développé.

Enfin faire un projet à 2, cela limite les erreurs de choix (déficit affectif, matériel, financier, social, voir intellectuel sévère...). Par exemple un enfant pour soigner une dépression ce n’est pas le mieux... 

Sans compter le problème des inégalités F-H, il faut oser dire NON, Mesdames et Messieurs les élus. Pour les enfants.

Un échappatoire: le referendum pour que les Français puissent se sentir concerner par un débat qui les concerne, notamment en raison des questions éthiques.

Osez le changement : Non à la politique à l’ancienne...

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !