Droit d’avoir UN accompagnateur à la naissance

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !


Pendant qu’une pandémie mondiale fait rage sur toute la planète, des milliers de femmes donnent naissance quotidiennement aux citoyens de demain. On s’isole et on met tous notre vie de côté, mais on met clairement en péril les premiers instants de vie des milliers de petits bébés à venir.

Le gouvernement laisse le choix aux hôpitaux de déterminer si les femmes qui accoucheront auront droit à un accompagnateur. L’accouchement est l’une des étapes les plus difficiles dans la vie d’une maman.

Être enceinte durant une pandémie est un enfer et devoir accoucher toute seule entourée d’infirmières habillées pour combattre le COVID-19 n’a absolument rien de rassurant.

C’est complément impensable de laisser des milliers de femmes accoucher seules. Les infirmières devront être encore plus présentes à leur chevet, elles devront possiblement tenir encore plus les bébés et les mamans auront encore plus de stress, ce qui est TRÈS néfaste pour le bébé. 

L’accompagnateur, qu’il soit le père, le beau-père, la deuxième mère ou n’importe quelle connaissance, est un support moral indispensable à une maman lors de l’accouchement. De plus, c’est un moment crucial pour les parents qu'est la rencontre avec leur bébé. Ça a un impact pour le reste de leur vie.

Les mamans qui auront des complications pour se lever ou à se mouvoir devront faire appel aux infirmières qui ont BEAUCOUP plus de chances de contaminer le bébé que si les accompagnateurs s’en occupent.

Nous réclamons le droit pour toutes les futurs mamans d’avoir un accompagnateur à la naissance.