# unis pour la liberté d’expression #

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Après l'indignation face à l'acte barbare perpétré à l'encontre de Samuel Paty et la compassion pour ses proches, nous souhaitons lancer un appel à l'ensemble du monde des arts vivants.
Au travers de Samuel Paty c'est la liberté d’expression qui a été attaquée mais aussi l’esprit critique et les valeurs républicaines de l’émancipation laïque.

Cette liberté d’expression est le pilier de l'art et de la culture en France. En parallèle des initiatives personnelles de plusieurs personnalités du monde de l'art vis-à-vis de ce drame, il nous semble urgent que notre milieu dans son ensemble porte une initiative commune et unanime. Nos lieux d'art et de culture sont les porte-voix de notre liberté d'expression au quotidien. Utilisons-les pour le rappeler ces prochains temps. Car sous-estimer ce qui est arrivé en le réduisant au fanatisme d’une personne isolée reviendrait à refuser de voir la réalité. Ce qui s’est produit le 16 octobre est la partie violente et visible d’une pensée qui occupe des personnes et doit nous rappeler que la liberté d’expression n’est malheureusement pas un acquis immuable. Ce bien commun mérite une vigilance extrême pour qu’il ne soit pas rogné par le fanatisme, le radicalisme, l’excès de moral, l’autocensure, la peur qui peut accabler des citoyens... Nous avons la responsabilité d’user de cette liberté et de la défendre.

Pour éviter tout amalgame et récupération de cet acte terroriste dans un contexte d'éclatement social fort, il nous semble nécessaire de porter un discours d’UNION pour la liberté d'expression. Une action simple serait pour les temps à venir de débuter chacun de nos événements publics par une phrase commune.

Elle pourrait être :

# unis pour la liberté d’expression #
Ces mots pourraient être accompagnés d'un geste, celui de se saisir les deux mains de la façon dont nous vous le proposons sur la photo jointe à ce courriel.
Des mots et un geste pouvant se décliner dans tous nos lieux et toutes nos façons d’échanger sur la toile.
Nous faisons vœu que les artistes, les directeur.trice.s de structures culturelles, les organisations professionnelles réussissions à réaliser cette initiative commune en réponse à ceux qui tentent de nous atteindre.

Les premières personnes à lancer cet appel :
Rachid Ouramdane, directeur du CCN2-centre chorégraphique national de Grenoble; Erika Hess, directrice déléguée du Centre chorégraphique national de Nantes; Stanislas Nordey, directeur du Théâtre national de Strasbourg; Mathilde Monnier, directrice de la compagnie MM; Didier Deschamps, directeur du Théâtre national de la danse - Chaillot; Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la danse de Lyon; Boris Charmatz, directeur artistique de Terrain; Claire Verlet, adjointe à la programmation du Théâtre de la Ville de Paris; Pascal Rambert auteur / metteur en scène; Pascale Henrot, directrice de l'Onda (Office National de Diffusion Artistique); Yoann Bourgeois, directeur du CCN2-centre chorégraphique national de Grenoble; Romaric Daurier, directeur du Phénix Scène nationale de Valenciennes; Mohamed El Khatib, auteur / metteur en scène; Robin Renucci, directeur des Tréteaux de France Centre dramatique national; Salvador Garcia, directeur de Bonlieu-Scène nationale d’Annecy; Bruno Bouché, directeur artistique CCN•Ballet de l’Opéra national du Rhin; Ambra Senatore, directrice du Centre chorégraphique national de Nantes; Arnaud Meunier, directeur de la Comédie de Saint-Etienne; Catherine Meneret, directrice adjointe du Centre chorégraphique national de Caen; Catherine Blondeau, directrice le Grand-T théâtre de Loire-Atlantique; Marie-Pia Bureau, directrice de Malraux Scène nationale de Chambéry; Christophe Marquis, directeur de L'échangeur-CDCN Hauts-de-France; Olivier Dubois, chorégraphe de la compagnie Olivier Dubois; Anne Sauvage, directrice Atelier de Paris / CDCN; Fanny de Chaillé, directrice artistique de Display; Hélène Joly, directrice déléguée de Terrain; Héla Fattoumi, directrice de Viadanse-centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort; Eric Lamoureux, directeur de Viadanse-centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort; Liliane Schaus, directrice de La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie; Petter Jacobsson, directeur du Ballet de Lorraine Centre chorégraphique national; Tom Caley, coordinateur de recherche du Ballet de Lorraine Centre chorégraphique national; Anita Mathieu, directrice des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis; Christine Paly, ex-chargée de mission Institut Français; Maud Le Pladec, directrice du CCNO Centre chorégraphique national d’Orléans; Céline Bréant, directrice du Gymnase CDCN Roubaix Hauts de France; Lauren Boyer, co-fondatrice de Manakin production; Leslie Perrin, co-fondatrice de Manakin production; Antoine Manologlou, conseiller au Ceser Auvergne Rhône Alpes; Sylvain Groud, directeur du Ballet du Nord CCN&Vous!, Phia Menard artiste, directrice artistique de la Compagnie Non Nova/Phia Ménard; Stéphane Malfettes, directeur Les SUBS / Lieu vivant d'expériences artistiques; Christine Letailleur metteure en scène; Waddah Saab, dramaturge de la Cie Longtemps je me suis couché de bonne heure; Blandine Savetier, metteure en scène de la Cie Longtemps je me suis couché de bonne heure; Yvann Alexandre,  directeur de la cie Yvann Alexandre et du Théâtre Francine Vasse; Francesca Poloniato, directrice du ZEF
...