Remboursement de la journée de carence pour les cas COVID

Remboursement de la journée de carence pour les cas COVID

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
CGT CHU Rennes a lancé cette pétition adressée à ars-dt35-offre-de-soins@ars.sante.fr

En signant cette pétition les agents du CHU de Rennes  demandent :

-  le remboursement des journées de carence,

- le retrait des journées maladie pour le décompte du calcul de la prime de service

- la prise en charge sur le temps de travail  de tous les tests PCR effectués dans le cadre d'un risque de contamination au travail (cluster, cas contact au travail)

- la reconnaissance en maladie professionnelle des tous les agents contaminés même sans symptôme

Ceci depuis le début de la crise sanitaire et pour tous les agents concernés par les situations d'arrêts liés au COVID ayant nécessité un arrêt : les agents Covid +, les cas contact, les agents vulnérables, les agents en arrêt pour symptôme liés au vaccin Covid.

LETTRE OUVERTE au Ministre de la Santé, Dteur ARS Bretagne, Dtrice Générale du CHU de Rennes, Mr Le DRH du CHU de Rennes

Messieurs, Madame,

Nous revendiquons pour l’ensemble du personnel du CHU de Rennes, le remboursement des jours de carence, le retrait des journées maladie pour le décompte du calcul de la prime de service, ainsi que la prise en charge sur le temps de travail de tous les tests PCR effectués lors d’un risque de contage au travail (cluster, cas contact au travail).

Ceci,  depuis le début de la crise sanitaire et pour tous les agents qui ont eu des arrêts liés à la Covid : cas  positifs, cas contacts, agents vulnérables, arrêts liés aux symptômes du vaccin.

En effet,  les décrets concernant la journée de carence sortis pour cette crise l’année dernière et cette année ne couvrent pas l’ensemble de l’année de la crise, il y a une fenêtre entre septembre 2020 et janvier 2021 qui correspond à la 2ème vague pendant laquelle le CHU a connu de nombreux clusters.

De plus,  il nous parait important que les personnels contaminés soient reconnus en maladie professionnelle même sans symptôme grave  par mesure de précaution, au titre d’un nouveau virus dont nous ne connaissons pas les effets à moyen et long termes.

Egalement,  il est  injuste  que les salariés soient pénalisés financièrement par une contamination sur le lieu de travail. Le personnel a été porté comme héros et le président a distribué des médailles. Cependant la reconnaissance de notre implication dans cette crise est aussi  financière,  et la moindre des choses, est, de ne pas perdre d’argent.

En ce qui concerne les tests PCR. Les agents des services où il y a eu des clusters ont été amenés à se faire tester 1 fois par semaine ceci pendant plusieurs semaines. Ils ont été fortement invités par l’encadrement à se faire tester dans le service par l’équipe mobile. Ce temps doit donc être pris en charge en temps de travail pour les  agents qui sont revenus sur leur lieu de travail. De plus, ces tests sont directement liés au travail puisqu’ils concernent des clusters de l’hôpital.

Par rapport aux vaccins, le personnel du CHU et malgré ce qui est dit dans les médias, est assez largement vacciné,  alors que là aussi certains  agents y ont laissé une journée de carence liée aux symptômes de la vaccination.

Nous vous remercions de porter une attention particulière aux revendications des agents et d’y apporter une réponse positive.

Cordialement

                                                                      Pour le CGT du CHU de Rennes, La Secrétaire

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !