Il est encore possible d'annuler la vente des anciens thermes d'Aix-Les-Bains!

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !

Chantal CURTELIN
Chantal CURTELIN a signé la pétition

(Auxquelles il faut rajouter 315 signatures papier à ce jour)

Par délibération municipal du 4 mai 2018, la commune d'Aix les Bains a décidé de vendre au groupement Bouygues-SAS les bâtiments des anciens thermes pour un montant de 1,2 million d'euros. L’acte de vente signé en juillet 2018 reste sous conditions résolutoires permettant son annulation.

Lors de cet acte, la commune s'est engagée :

– à réaliser le désamiantage des lieux dont le montant des travaux s'élève à 2,5 millions d'euros.

– à retirer les transformateurs de pyralène (c'est un composé toxique) dont le montant des travaux n'a pas encore été estimé.

– à indemniser le déménagement du CHS (Centre Hospitalier de Savoie) dont le montant est estimé à 0,7 million d’euros.

Par ailleurs, la commune devra faire libérer complètement les lieux avant le 30 juin 2020, sous peine d’une indemnité de 3 millions d'euros.

Enfin la commune et Grand Lac devront reloger leurs services municipaux et l’Office de Tourisme (OT) qui se trouvent actuellement dans le bâtiment des anciens thermes. ,D’ailleurs ils ont annoncé leur intention de racheter à Bouygues-SAS des mètres carré qu'elle vient de lui vendre pour une somme modique afin de réinstaller des équipements publics (OT, Musée, Médiathèque), mais aucune garantie sur le coût de rachat n’est inscrite dans les actes.

L’Ecole d’esthétisme Peyrefitte devra également déménager, surement dans une autre commune, faisant perdre à la ville une activité dynamique.

Tout cela va coûter très cher aux Aixois et surtout retirer la possibilité à la municipalité de maîtriser l’avenir du cœur de ville, la nature des activités qui s’y installeront.

La consultation de la population organisée par Bouygues-SAS  au printemps s’est limitée au choix du projet architectural de tours de logement. Elle ne permettait pas de s’exprimer sur le choix de la privatisation du site. De plus, le manque de contrôle, l’absence de liste d’émargement ont rendu possible qu'une même personne puisse voter de nombreuses fois, mettant ainsi en doute le résultat. En outre, il n'y avait aucun moyen de s'abstenir ou de voter contre les différents projets.

Nous demandons qu’un véritable débat citoyen soit mis en place, que soient prises en compte les contraintes respectueuses du climat, que le projet définisse précisément les conditions d’installation de services publics et culturels.

L’accès possible et sécurisé en transport en commun ou individuel non polluant doit être également un préalable à toute augmentation du trafic lié au développement du centre-ville.

Il existe encore un ultime moyen d'annuler la vente. Nous demandons le refus par le Conseil Municipal de « l’avis conforme », qui est la condition inscrite dans l’acte de vente comme nécessaire à sa validation définitive et nous pourrons ainsi repartir sur un projet d’intérêt général.

contact : collectifanciensthermes@gmail.com