Choix des lycées à Paris : Suppression des critères géographiques pour un Paris unifié

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Il est une année difficile dans la vie des ados et de leurs parents : c'est celle de la 3e au collège car c'est la période du choix et de l'affectation vers un lycée. Ces affectations sont réalisées grâce à AFFELNET, un outil de l'Education nationale, réalisé par un algorithme prenant en compte un certain nombre de critères, tels les résultats scolaires, les compétences acquises, le fait d'être boursier ou non, les préférences de l'élève et la zone géographique.

Paris, est découpé en 4 zones: nord-ouest, sud-ouest, nord-est et sud-est. A Paris sur 20 000 points, la zone géographique compte pour 8000, soit 40%. Il est à noter que dans d'autres grandes villes il est bien moins important, comme à Lyon ou il compte pour 5000 points ou à Bordeaux pour 1500 points soit 7.5%.

Il est de fait pratiquement impossible de candidater pour un lycée en dehors de sa zone, et a donc pour effet de cantonner les élèves dans leur zone. Ce zonage - bien que large - ne participe pas de la mixité sociale et ne rééquilibre en rien l'est et l'ouest parisien. 50 % des quartiers prioritaires de la ville sont situés dans le quart Nord Est parisien (Ier, IIe, IIIe, IVe, Xe, XIe, XIIe, XIXe et XXe arrondissements). il accueille 31% des boursiers contre 24 % dans le nord, 19 % dans le sud et 12 % dans l’ouest.
Par ailleurs, bon nombre de lycéens alternent entre la résidence de leur père et de leur mère. le zonage amplifiant leurs difficultés.

La concentration du territoire Parisien fait que l'accessibilité ne se résume pas à une distance mais à l'existence d'une ligne de métro, de bus, voire de pistes cyclables.

Nous souhaitons donc que les zones géographiques d'Affelnet et d'affectation des lycées parisiens soient annulées , pour laisser aux collégiens et aux familles le choix de privilégier ou non la distance.


Collectif Parents Paris



Nathalie compte sur vous aujourd'hui

Nathalie DUJARDIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Antoine DESTRÉS : Choix des lycées à Paris : Suppression des critères géographiques pour un Paris unifié”. Rejoignez Nathalie et 309 signataires.