ANNULATION DES BULLETINS PATEL TRAJECTOIRE TPE-PME CCIR 2016

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


PATEL et ses colistiers de la liste TRAJECTOIRE TPE PME, n'ont plus aucune légitimité à représenter les entreprises de la Réunion. Quel discours devant le Préfet ? Quel crédibilité ?? Quelle vision économique ???

En dix ans, jamais la situation économique de la Réunion n a été aussi désastreuse.

Ibrahim PATEL, President de la CCIR depuis 2010 est responsable, du moins fortement co-responsable avec les Élus de la REGION, du marasme économique de la REUNION !!!

Ibrahim PATEL et ses colistiers sont responsables de la colère des Entrepreneurs de la Réunion et des Réunionnais trahis par leurs élus Régionaux. 

Ibrahim PATEL et ses colistiers sont responsables du Chômage de masse (53% -ABCDE) + 30% en dix ans.

Ibrahim PATEL et ses colistiers sont responsable du Chômage des jeunes de moins de 25 ans (65%),

Devant le silence et la désinvolture déconcertante du Préfet concernant la fraude massive de la liste trajectoire TPE PME, j appelle tous les entrepreneurs de la REUNION a signer cette petition en annulation du bulletin de vote PATEL TRAJECTOIRE TPE PME.

Soyons 500... 1000... 5000... à dénoncer cette injustice !

Bruno COHEN

 

Pour Rappel, courrier au Préfet du 9 novembre sans réponse depuis.

DEMANDE AUPRÈS DU PRÉFET : ANNULATION DES BULLETINS DE VOTE DE LA LISTE TRAJECTOIRE TPE-PME CONDUITE PAR IBRAHIM PATEL. Courrier RAR du 09/11/2018

Monsieur Le Préfet,

Je me permets de vous adresser le présent courrier, en qualité de président de l’Union des Patrons et des Entrepreneurs Indépendants (UNION PEI), dont le groupement éponyme a participé aux élections consulaires qui se sont déroulées du 20 octobre au 02 novembre 2016, afin de vous demander de bien vouloir annuler les bulletins de la liste Trajectoire TPE-PME conduite par M. Ibrahim PATEL.

Les dernières élections consulaires ont démontré que le groupement UNION PEI a été soutenu par 27,9 % des entrepreneurs de la Réunion et a obtenu 4720 voix sur 16932 votes exprimés. Ce résultat fait de ce groupement la deuxième force économique de la Réunion, en matière de représentativité.


Au vu des résultats de ce processus électoral indigne des valeurs démocratiques de la République, et fort des nombreuses preuves matérielles de la fraude généralisée qui a caractérisée ce scrutin et faussée ses résultats, nous avons mené des recours devant les juridictions administratives.

Ces Juridictions ont rendu des décisions incompréhensibles puisqu’elles ont constaté la réalité de la fraude mais n’ont pas jugé que ces infractions remettaient en cause les résultats de l’élection. Nous avons donc été contraints de déposer au mois d’octobre et novembre 2016 deux plaintes devant Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de SAINT-DENIS.

Après deux ans d’attente, trois des principaux protagonistes dans cette affaire ont été mis en examen à l’issue de leur garde à vue pour corruption active, fraude électorale et recel de vol. Deux d’entre eux ont interdiction de paraitre à la CCIR de la Réunion, dont l’un est le 2éme Vice-président. La probité du Président en titre est fortement entachée et bien qu’il puisse se rendre au sein des locaux de la chambre consulaire, sa légitimité et sa capacité à diriger cette CCI est fortement remise en cause.

La CCIR de la Réunion est très loin d’être dynamique et un rapport de la Chambre Régionale de Comptes de 2016 a émis de nombreuses réserves sur sa gestion, dont notamment : « la CCIR n’a pas su prendre les mesures structurelles de réorganisation qui s’imposaient, ni développer des activités rentables faute de maîtrise efficace de son fonctionnement, pour assurer la viabilité économique de son projet. Elle demeure dans une situation financière dégradée, masquée par des résultats financiers et exceptionnels excédentaires. »

La CCIR de la Réunion se retrouve aujourd’hui, du fait de cette actualité et des errements antérieurs, à la dérive. Il est plus qu’urgent de redresser la barre et de la tourner vers ses missions premières au service des entreprises et de leurs dirigeants.

Ces mises en examen et l’instruction de ces infractions ne pourront être finalisées avant plusieurs années. Annuler totalement ce scrutin entrainerait un contrôle complet de la base électorale afin d’épurer toutes les sociétés artificiellement maintenues comme votantes. Cette opération de contrôle et l’organisation d’une nouvelle élection ne pourraient pas être réalisées rapidement et engendreraient des coûts financiers importants.

Afin de garantir la survie de la CCIR de la Réunion qui ne peut pas attendre plusieurs années dans cette situation et lui permettre enfin d’être à la hauteur des enjeux et des challenges qui se présentent à elle, il apparaît que la solution la plus équitable, simple, économique et pragmatique est d‘annuler tous les bulletins du groupement Trajectoire TPE-PME, conduit par M. Ibrahim PATEL.

Après annulation, il resterait les 7000 votants des autres listes qui permettrait l’élection des membres d’une chambre consulaire équilibrée et plurielle où les valeurs démocratiques ne seraient pas bafouées, soit 15 sièges pour la liste « UNION PEI », 14 sièges pour le MEDEF, 6 sièges pour la liste « TOUS ENSEMBLE... » et 1 siège pour la liste des Indépendants. (Cf. tableaux joints)

Cette annulation répondrait à la circulaire publiée par vos services le 24 octobre 2016 par laquelle vous engagiez chaque votant à utiliser, personnellement et sincèrement son bulletin.

La sincérité de ce scrutin est si entachée aujourd’hui que ceux qui siègent et maintiennent leur poste à la CCIR de la Réunion n’ont plus aucune légitimité dans leur mandat, au détriment des candidats qui se devraient d’y siéger.

Monsieur le Préfet, de par votre qualité de représentant de l’état et de garant des valeurs Républicaines, vous avez le pouvoir de mettre enfin un terme à cette situation antidémocratique et connue de tous, restée trop longtemps impunie et qui ternit l’image de la Réunion.

Il est désormais temps de faire respecter le processus électoral, démocratique et le choix véritable des électeurs. Vous ne pouvez laisser perdurer cette situation qui légitimerait le pouvoir de fraudeurs avérés.

Il vous suffit pour cela d’annuler tous les bulletins de la liste Trajectoire TPE-PME, de proclamer les nouveaux résultats de ces élections consulaires et ce faisant permettre la pérennité de l’activité de la CCIR de la Réunion et rendre un peu de crédit aux élus Réunionnais.

En qualité de Président de l’association UNION PEI je vous demande donc d’user de votre pouvoir pour répondre positivement à cette requête.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à mes respectueuses salutations.

Pour l’UNION PEI.
Bruno COHEN
Président


Voulez-vous partager la pétition ?