Stop au rejet des eaux usées dans la Seine

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Exhortation à Anne Hidalgo

Comme professionnels de la navigation intérieure, nous sommes mobilisés pour limiter l’impact de l’activité de la branche sur notre environnement et protéger les ressources naturelles qui sont notre bien commun.

Au quotidien, en tant que conducteurs à bord, capitaines et matelots, nous prenons les dispositions et les habitudes de travail qui permettent d’éviter tout rejet d’hydrocarbure, même accidentel, dans les eaux fluviales.

Une responsabilité particulière revient en effet au personnel navigant dans la lutte contre les pollutions du milieu aquatique et dans l’amélioration de la qualité des eaux fluviales.

C’est à ce titre que nous avons obligation d’alerter l’opinion sur le fait suivant :

La grande majorité des bateaux à passagers et des installations flottantes parisiennes rejettent les eaux usées de leurs toilettes et de leurs cuisines directement à la Seine.

Les rejets des eaux noires et des eaux grises représentent des sources de pollution organiques, chimiques et bactériologiques inadmissibles.

Le tourisme fluvial a connu une très forte croissance d’activité ces dernières années à Paris. Sur la Seine, nous comptons plus de 8 millions de passagers chaque année sur les bateaux croisière. Les bars, restaurants et hôtels placés sur des installations flottantes se sont eux aussi multipliés.

Il y a urgence à agir !

À Paris, les travaux d’infrastructure qui pourraient permettre le raccord de bouches de pompage au tout à l’égout ne suivent pas la croissance de l’activité touristique fluviale.

Pire, des systèmes de pompage sont retirés qui raccordaient les Bateaux Mouches au tout à l’égout alors que les capacités d’accueil de chaque Bateau Mouche atteignent les 1000 passagers !

Au nom des capitaines, matelots et de l’ensemble du personnel de restauration embarqué, des maîtres d’hôtel, des cuisiniers, des commis, du personnel de nettoyage, des artistes, au nom du personnel sédentaire de notre branche, du personnel technique, des commerciaux, et de l’ensemble des travailleurs et salariés qui ont partis liés à l’activité fluviale, nous voulons vous témoigner un sentiment mêlé de honte et de colère.

Madame Hidalgo, nous vous exhortons à prendre toutes les dispositions qui permettront d’engager dans les plus brefs délais les travaux d’infrastructure nécessaires pour raccorder les bâtiments des compagnies fluviales ainsi que les autres installations flottantes au tout à l’égout.

Pour notre santé et notre planète, la Mairie de Paris doit se montrer à la hauteur de ses engagements. À vous et aux représentants de la ville au sein du Conseil d’administration du Port de Paris, revient la responsabilité de poser des actes concrets.

Nous comptons sur vous



Syndicat Général de la Marine Fluviale CGT compte sur vous aujourd'hui

Syndicat Général de la Marine Fluviale CGT a besoin de votre aide pour sa pétition “Anne Hidalgo: Stop au rejet des eaux usées dans la Seine”. Rejoignez Syndicat Général de la Marine Fluviale CGT et 17 signataires.