Sauvons le Trocadéro pour la pratique du skateboard et du roller !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


[ENGLISH BELOW]

Avec le projet Grand Site Tour Eiffel, la Mairie de Paris va redessiner une grande partie de l'espace allant de la Place du Trocadéro à la Tour Eiffel, un parc urbain végétalisé, piéton qui sera accessible en 2024. Ce projet que nous approuvons dans sa globalité met cependant de côté une grande partie de ce qui a fait l’histoire du site et nombre de ses usagers : les pratiquants de roller et de skateboard, qu'ils soient enfants, familles, ou athlètes.

Sous couvert de réserver plus de place aux "circulations douces", le projet prévoit actuellement sur les allées du Trocadéro (avenue Albert 1er de Monaco, avenue Gustave V de Suède et avenue Hussein 1er de Jordanie) un sol en béton désactivé.
Ce type de sol qui s'apparente à du gravier n'offre pourtant pas de performances écologiques particulières, et n'a pas d'autre d'intérêt que celui de son faible coût et de son aspect moins "minéral". Cependant, il va mettre un terme à toute utilisation du lieu par les rollers, skateboards, de même que la circulation des trottinettes.

Depuis l’Exposition Internationale des Arts et Techniques dans la Vie Moderne de 1937, en passant par l'explosion du skateboard dans les années 1970 et du roller dans les années 1980, le Trocadéro représente plus de 50 ans de sport à roulettes. Il a vu passer plusieurs générations de champions et de compétitions - Championnats de France et Coupes du Monde pour le roller comme pour le skateboard.
Le Trocadéro est un des rares lieux de la capitale où la pratique du roller et du skateboard a été expressément autorisée par la Ville de Paris depuis 1978. Ce n’est pas sans raisons. C'est aussi un point de passage important pour relier les 16e et 7e arrondissements de Paris. Ce parc livré avec ce sol aurait pourtant la conséquence directe de repousser ses pratiquants sur d'autres rues et spots de la ville, et fera mettre un pied à terre aux pratiquants des modes de déplacements doux qu'il est censé encourager.

Les inquiétudes que nous avons formulées lors des consultations publiques de 2019 ayant été seulement consignées sans prise en compte concrète, nous, représentants du monde du sport associatif et pratiquants avons écrit une lettre recommandée à la Maire de Paris, Mme Hidalgo, ainsi qu'aux cabinets SEM PariSeine, Gustafson Porter + Bowman​ et Chartier Corbasson.

Alors que Paris s'apprête à accueillir les Jeux Olympiques en 2024 et le skateboard comme sport olympique, les associations parisiennes de skateboard et de roller souhaitent être impliquées dans ce projet qui doit accompagner l'évolution du lieu sans nier son histoire, celle d'une légende pour le sport de rue, qu'il tient à cœur de conserver pour des milliers de personnes.
Ensemble nous pouvons trouver une solution viable pour inclure la pratique sportive et les activités de loisir, tout en rendant la ville plus écologique et plus agréable à vivre.

Soutenez-nous dans cette action en signant cette pétition !

Pour en savoir plus et voir le texte du courrier envoyé aux décideurs, ainsi que des photos et vidéos du Trocadéro comme lieu de pratique sportive, rendez-vous sur le site de l'association Riderz.

[ENGLISH VERSION:]

Help protect roller skating and skateboarding at the Trocadéro!

The city of Paris, with the ambitious project of the Grand Site Tour Eiffel, is planning to redesign a large part of the site going from Place du Trocadéro to the Eiffel Tower, by creating a green park inside the city, entirely pedestrianized, by 2024. However, this project, which we approve as a whole, puts aside a major segment of this place’s history, for many of its users: roller and inline skaters, skateboarders, whether they are kids, families, or athletes.

While pushing for soft mobility and green technology, this project proposes to lay on the Trocadéro (avenue Albert 1er de Monaco, avenue Gustave V de Suède and avenue Hussein 1er de Jordanie) an exposed-aggregate concrete ground, to replace the current and well known red asphalt.

This type of surface, that looks and feels like gravel, doesn’t offer any specific environmental performances, and provides no specific qualities except its low cost, and its general appearance that looks less “mineral” than regular asphalt. Nevertheless, it will put an end to any activities involving skating, skateboarding, or even scooters of the daily commuting.

Since the International Exposition of Art and Technology in Modern Life in 1937, from the explosion of skateboarding in the 70’s skateboard rush, and of inline and roller skates in the 80’s, the Trocadéro represents more than 50 years of roller sports. It has hosted several generations of champions and competitions, from French Nationals to several World Cup events organized for skates and skateboarding.

The Trocadéro is one of the rare places in Paris, where skating and skateboarding has been specifically authorized by the city, since 1978. It has not been done without any reason. It is also a common way to connect the 16th and 7th districts of the city. Yet these new gardens, as they are currently planned, with exposed-aggregate concrete surface, would have as an immediate consequence to push riders out to other streets, or to other spots in the city, and will force commuters to step off, despite its intention of promoting soft mobility.

The concerns we exposed during the 2019 public consultations were heard, but not taken into consideration. We, association representatives, skateboarders and skaters, wrote a letter to the Mayor of Paris, Ms Hidalgo, as well as to the architectural firms SEM PariSeine, Gustafson Porter + Bowman​ and Chartier Corbasson.

In these times, while Paris is working hard to welcome the 2024 summer Olympics, the same Olympics that include skateboarding as an official discipline, Parisian skateboard and inline or roller skates associations are asking to be included in this project to transform the site, while respecting its history, one of a legendary and privileged spot for roller sports, which we are determined to protect for countless people.
Together we can find a solution to preserve sports and leisure activities, while making our city healthier and a nicer place to live.

Please support us by signing this petition!

To see the letter that was sent to the decision-makers, along with photos and videos of the Trocadéro, please visit the Riderz Association website.

Parmi les soutiens de cette pétition :
Among the people who support this petition:

  • Christine Bernard​ , Présidente du CDRS75 (Comité Départemental Roller et Skateboard de Paris)
  • Sébastien Laffargue​ , Président de la WSSA (World Slalom Skaters Association)
  • Jani Söderhäll​ , Président de l’ISSA (International Slalom Skateboarding Association)
  • Loïc Jégou​ , Président de l’association Riderz
  • Lotfi Lamaali​ , Fondateur ​ de l’association ​ Docksession
  • Rémy Walter​ , Directeur Général et fondateur de l’association Paris Skate Culture
  • Adeline Le Men​ , Présidente ​ de l’association ​ Roller Squad Institut
  • Eric Jullien​ , Président de l’association Les Corsaires de Paris XIII
  • Marjorie Phlippoteau​ , Fondatrice ​ de l’association ​ Gossip Skate
  • Claire Léonard​ , Directrice de l’association Planet Roller
  • Sophie Berthollet​ , Présidente de l’association Realaxe
  • Stanislas de Germay​ , Président ​ de l’association ​ Rollers & Coquillages
  • Matthieu Thielleux​ , Président de l’association Calebrutes United League
  • Catherine Dupont​ , Présidente de l’association Mobile en Ville
  • José de Matos, 9 fois champion de France toutes catégories, 3 fois champion d’Europe toutes catégories, Champion du monde slalom