Sauvons l’espace vert protégé de la parcelle Dumoncel (14ᵉ arr.) et son hôtel particulier

Sauvons l’espace vert protégé de la parcelle Dumoncel (14ᵉ arr.) et son hôtel particulier

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Danielle GOMBERT a lancé cette pétition adressée à Anne Hidalgo (Maire de Paris)

Un écrin de verdure, précieux espace de respiration
À l'angle de la rue Hallé et de la rue Rémy-Dumoncel, dans le quartier du Petit Montrouge du 14ᵉ, se situe un beau jardin, Espace Vert Protégé de 250m2, qui comprenait huit grands beaux arbres sur une parcelle de pleine terre. Là se trouve un hôtel particulier dit « maison du Carrier », selon la rumeur publique. Son existence est liée au passé d'exploitation intense d'un sous-sol de carrière qui a donné naissance aux catacombes de Paris. En ce sens, il est tout à fait emblématique du " Nouveau Village d'Orléans ", créé en 1830, qui apporte beaucoup de charme à la physionomie du quartier.

Bétonnisation prévue de la parcelle
Un promoteur veut construire deux immeubles sur la parcelle, de 4 et 5 étages. Le permis de construire a été validé par la Direction de l'urbanisme. Évidemment le projet  prévoit la disparition des arbres et l'artificialisation du sol puisqu'il doit y un niveau de sous-sol. Les injections prévues risquent de fragiliser les fondations de l'hôtel particulier car il s'agit d'une de zone de carrières. Quant à l'hôtel particulier, acquis dans le lot, son devenir est incertain car aucune véritable restauration n’est prévue, alors que des riverains ont pu constater son état de délabrement avancé au cours d'une expertise judiciaire en juin 2021.

7 arbres déjà abattus !
Un matin de décembre 2020, les riverains ont découvert avec stupeur que presque tous les grands arbres avaient été abattus. Un grand classique des promoteurs qui s'empressent de détruire le vivant quand ils sentent la contestation des riverains monter. Ces derniers étaient absolument furieux. Parmi les arbres, différentes essences étaient présentes : érables, if, prunier, cerisier et noyer.

Mobilisation et pétition
Les Parisiens tiennent à leurs arbres pour leur agrément, pour le bien-être qu'ils apportent et la fraîcheur qu'ils procurent l'été pendant les fortes chaleurs. Ils tiennent aussi à conserver les rares espaces non construits, espaces de respiration, dans une ville devenue beaucoup trop dense. Ils sont également attachés à la sauvegarde du patrimoine et de ce bel hôtel particulier dans son ensemble. C'est pour cela que diverses initiatives pour lutter contre cette bétonnisation on vu le jour depuis début 2020, initiées par les Parisiens et les associations qui visent à faire annuler le permis de construire via des recours.

Sanctuariser la nature à Paris
À l'occasion de la révision de son Plan Local d’Urbanisme, la Ville de Paris prétend sur son site web vouloir « préserver patrimoines et paysages et faire de notre capitale une ville durable, vertueuse, résiliente et “dé carbonée” ». Nous demandons à la mairie de Paris qu'elle applique réellement ces principes sans plus attendre.

Tous les parisiens sont déterminés à lutter jusqu'au bout pour protéger leurs espaces verts, leurs îlots de fraîcheur et leur droit de respirer.

 

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !