SAUVER le jardin pédagogique d'une école maternelle

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


A Paris, la végétalisation, c’est du béton !

« Jardiner dans les rues de Paris, c'est permis ! Si vous rêvez de devenir le jardinier ou la jardinière de votre quartier, le permis de végétaliser est fait pour vous ! » C’est ainsi que la ville de Paris invite, sur son site internet, chaque Parisien et Parisienne à laisser s’épanouir le jardinier qui est en lui ou en elle. Toutefois, dans le même temps, elle s’apprête à retirer ce droit aux 150 bambins de l’école maternelle Emile Duployé, dans le 18ème arrondissement. En effet, deux poules, deux lapins et un jardin pédagogique mettraient leur sécurité en péril. Le mot d’ordre de la mairie… tout vider et… Bétonner !

Depuis 1995, l’école Emile Duployé, située en REP+, intègre dans son projet pédagogique un jardin et l’accueil d'Emile et Georges, deux sympathiques lapins et Clochette et Crème-Blanche, deux charmantes poules, sans compter les merles et les mésanges de passage qui nichent dans le lierre et le chèvrefeuille. Pilier de l’établissement, cette flore et cette faune enrichissent et épanouissent les enfants : ils observent, nourrissent et protègent leurs petits compagnons quand ils ne réalisent pas quelques plantations et autres activités de jardinage. Cette sensibilisation au respect de l’environnement et au développement durable est complétée par la présence dans l’établissement d’un composteur qui permet aux enfants d’aller encore plus avant dans l’appréhension de leur impact sur le cycle des ressources. Et tout cela est réalisé par des minots de 2 à 5 ans dont il s’agit, pour certains, de leurs rares contacts avec la nature ! Bravo à eux !

Mais, aujourd’hui, cet environnement si précieux pour les enfants (et accessoirement, en droite ligne avec la politique de la ville en matière d’espaces verts et de développement durable) est considéré comme dangereux par la mairie. Il attirerait rongeurs et autres indésirables. Face à ce danger périlleux, la réponse de la mairie est sans appel (et sans concertation aucune) : il faut expulser les bêtes, tout vider et bétonner, et avant la fin de cette année, s’il vous plaît. Aucun aménagement ne semble assez efficace aux yeux de la mairie pour contenir la terrible menace représentée par les petits rongeurs (dont le nombre ne cesse par ailleurs de baisser depuis un an grâce aux actions de dératisation déjà entreprises). Il en va de la sécurité des enfants, nous explique-t-on à la mairie.

Certes, le risque de morsure par un rat représente un danger pour les enfants. Toutefois, il ne s’agit pas du seul risque encouru par les bambins quand ils se rendent à l’école mais ces autres dangers suscitent moins de zèle de la part de la mairie… Après tout, il ne s’agit que d’un passage piéton « accidentogène », de l’accès pompiers de l’école qui est inutilisable car complètement rouillé par l’urine des messieurs qui se soulagent quotidiennement contre les murs de l’établissement, ou encore de portes qui tombent sur une mère et son bébé en septembre et attendent toujours d’être remplacées, condamnant par la même occasion deux sorties de secours pour les enfants.

Dans ce contexte, l’exfiltration séance tenante d’Emile et ses compères et le démantèlement du jardin pédagogique (en complète opposition avec le positionnement de la ville de Paris sur ces sujets) demeurent-ils vraiment prioritaires ? Si les Parisiens et les Parisiennes peuvent végétaliser leurs rues, 150 jeunes enfants de l’école maternelle Emile Duployé dans le 18ème arrondissement, ne peuvent-ils pas conserver le droit de végétaliser leur établissement et ainsi d’embellir leur quotidien et de faire d’eux des petits citoyens responsables. Il semble urgent de prendre le temps d’agir en bonne intelligence !

Le jardin ne doit pas être supprimé, il doit être aménagé, en concertation avec les usagers. Les travaux prévus doivent être ajournés pour que des projets alternatifs soient étudiés.



Parents délégués de l'école E. Duployé compte sur vous aujourd'hui

Parents délégués de l'école E. Duployé a besoin de votre aide pour sa pétition “Anne Hidalgo: SAUVER le jardin pédagogique d'une école maternelle”. Rejoignez Parents délégués de l'école E. Duployé et 585 signataires.