Que David Buckel ait un établissement, un jardin ou une rue portant son nom à Paris.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Pour dénoncer la pollution, le célèbre avocat américain David Buckel s'est suicidé par le feu en avril dernier.

Il avait écrit un email à plusieurs médias américains en ces mots:

  • «La pollution ravage notre planète et répand l’instabilité à travers l’air, le sol, l’eau et la météo»
  • «La plupart des humains sur la planète respirent maintenant un air rendu insalubre par les carburants fossiles et beaucoup, en conséquence, mourront prématurément - ma mort prématurée au moyen d’un carburant fossile reflète ce que nous sommes en train de nous faire à nous-mêmes».


David Buckel, 60 ans, était un célèbre champion des droits des homosexuels aux Etats-Unis, où il était intervenu dans plusieurs retentissants procès pour discrimination. Au sein de l’organisation de défense des droits civiques de la communauté LGBT Lambda Legal, il avait été à l’avant-garde du mouvement pour légaliser le mariage gay, maintenant reconnu juridiquement dans tous les Etats du pays. Comme l'a rappelé le New York Times, Buckel avait été l'avocat principal dans le procès ayant suivi le meurtre de Brandon Teena, un homme transgenre américain assassiné en 1993, et dont l'histoire avait inspiré le film Boys Don't Cry en 1999, permettant à Hilary Swank de remporter un Oscar pour sa prestation dans le rôle de Teena.

«La nouvelle de la mort de David nous brise le coeur. C’est une perte terrible pour la famille Lambda Legal, mais aussi pour l’ensemble du mouvement pour la justice sociale», a commenté dans un communiqué une des directrices de l’organisation, Camilla Taylor, qualifiant l’avocat de «brillant visionnaire juridique».

Selon des amis de Buckel cités par le New York Times, l’avocat avait commencé à se passionner pour la défense de l’environnement après son départ de Lambda Legal il y a quelques années. «Avoir des buts honorables dans la vie invite à avoir des buts honorables dans la mort», a écrit M. Buckel dans sa lettre d’adieu.

  • Pour ne pas que ce geste reste anodin et mettre la lumière sur l'action négative de l'Homme sur la nature,
  • Pour que les promesses de la COP21 ne soient pas vaines,
  • Pour alerter les jeunes générations sur les bouleversements a venir,

Je propose à Mme Hidalgo que David Buckel possède un établissement, un jardin ou une rue portant son nom.



Maxime compte sur vous aujourd'hui

Maxime CARSEL a besoin de votre aide pour sa pétition “Anne Hidalgo: Que David Buckel ait un établissement, un jardin ou une rue portant son nom à Paris.”. Rejoignez Maxime et 40 signataires.