Pour le maintien et la valorisation des jardins d'enfants de la Ville de Paris

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Lettre ouverte à Madame Anne Hidalgo, pour la valorisation des Jardins d’enfants de la Ville de Paris

Madame la Maire,

Nous représentons un collectif de parents, anciens parents, et amis des Jardins d’enfants de la Ville de Paris.

Les 22 Jardins d’enfants de la Ville de Paris accueillent des enfants de 2,5 ans à 6 ans, principalement dans les quartiers périphériques, et les préparent à l’entrée au CP.

Plusieurs décisions récentes de la Ville de Paris, telles que la fermeture du Jardin d’enfant  Edouard Robert (12e), pourtant très fréquenté, pour le transformer en structure d’accueil 0-3 ans, les réflexions affichées par la Ville sur la fermeture d’au moins un autre Jardin d’enfants dans le 19e, et l’augmentation des tarifs votée en janvier 2017 par le Conseil de Paris, nous amènent aujourd’hui à nous mobiliser.

Les Jardins d’enfants constituent un héritage précieux de l’histoire de la Ville.

Construits dans les années 1920 et 1930 au pied d’immeubles des HBM de l’OPAC de Paris, ils ont répondu dès leur origine à un projet innovant et ambitieux sur le plan social et pédagogique, en proposant aux jeunes enfants des quartiers populaires un cadre structuré par des principes de pédagogies dites actives.

90 ans plus tard, cette ambition et ce projet restent pleinement pertinents.

Les Jardins d’enfants répondent, aujourd’hui plus que jamais, à l’évolution des pratiques pédagogiques et aux attentes des parents :

  • Offre éducative alternative où la priorité est donnée à l’acquisition de la confiance et de l’estime de soi, considérée comme socle indispensable pour accéder à une scolarité épanouissante.
  • Développement de pédagogies dites « actives », dans lesquelles l’enfant est mis au centre de son système d’apprentissage : respect des rythmes propres à chaque enfant (rythme d’apprentissage, rythme de sommeil…), valorisation de la collaboration entre enfants permettant le partage des compétences, logique d’expérimentation visant à adapter les façons de transmettre aux besoins et à la réceptivité des enfants.

Ces orientations sont de plus en plus fortement valorisées au sein de l’Éducation Nationale et dans les écoles maternelles.

Elles sont rendues pleinement possibles dans les Jardins d’enfants, grâce au travail porté par les équipes (principalement des éducateurs de jeunes enfants de la Ville), mais également grâce au cadre privilégié  de ces structures de petite échelle, dont la capacité moyenne d’accueil est inférieure à 60 enfants par établissement, avec des classes de moins de 20 enfants.

Les Jardins d’enfants jouent également un véritable rôle, pour tous, dans l’apprentissage du vivre-ensemble.

En général situés au cœur de quartiers populaires, tout en proposant un projet attractif pour les familles de quartiers voisins plus favorisés, ils accueillent des enfants de milieux et de cultures très diversifiés.

La nature et la pédagogie de ces structures permettent également d’accueillir dans de bonnes conditions les enfants en situation de handicap.

Cette diversité provoque des rencontres qui nous font grandir et progresser, y compris nous, parents.

Quelle chance de disposer de structures éducatives ancrées au cœur de quartiers populaires, tout en restant attractives ! Dans un contexte de difficultés croissantes pour maintenir la mixité sociale à l’école, cela mérite d’être fortement valorisé.

En dépit de ces atouts et de ce potentiel évident, quelques-uns des Jardins d’enfants restent relativement peu fréquentés. Leur pérennisation suppose un véritable soutien de la part de la Ville, rendu encore plus nécessaire par l’augmentation à venir des tarifs, et notamment :

- une information plus lisible et plus visible
sur les sites web de la Ville et des mairies d'arrondissement, qui classent les Jardins d’enfants en bas des pages « Petite Enfance », entretenant ainsi la confusion pour le grand public sur le positionnement de ces structures ;

- la mise en place d'une offre périscolaire le soir, inexistante à ce jour pour la quasi-totalité des Jardins d’enfants, ce qui limite les possibilités d’accueil pour de nombreuses familles.

Les Jardins d’enfant méritent largement un tel soutien, plus fort et plus visible.

Les enjeux sont majeurs, car les Jardins d’enfants permettent de porter haut certaines valeurs fondamentales de la Ville de Paris :

  • Vivre-ensemble et respect des différences de chacun,
  • Valorisation des potentialités de toutes et tous,
  • Capacité d’innovation,
  • Priorité donnée à l’éducation.

Collectif de parents, anciens parents et amis des Jardins d’enfants de la Ville de Paris

lesamisdesjdedelavilledeparis@gmail.com

https://www.facebook.com/Les-Amis-des-Jardins-denfants-de-la-Ville-de-Paris-303167130140928/



Collectif des Amis des Jardins d'enfants de la Ville de Paris compte sur vous aujourd'hui

Collectif des Amis des Jardins d'enfants de la Ville de Paris a besoin de votre aide pour sa pétition “Anne Hidalgo: Pour le maintien et la valorisation des jardins d'enfants de la Ville de Paris”. Rejoignez Collectif des Amis des Jardins d'enfants de la Ville de Paris et 618 signataires.