Petitioning Maire de Paris Anne Hidalgo

Interdisons maintenant les « cadenas d’amour » à Paris ! Sauvons nos sites historiques.


10,370
Supporters

English version

 

CONTEXTE:

En 2008 les « cadenas d’amour » ou « love locks » en anglais – ces cadenas attachés à un pont pour symboliser un amour éternel – ont commencé à apparaître sur le Pont des Arts, à Paris. Depuis, cette mode s’est étendue à d’autres ponts de Paris et présente un problème croissant de sécurité, de maintenance à un coût élevé, de dommages à l’environnement et de dégradations de structures historiques aimées de tous. Ces cadenas créent une menace pour le patrimoine culturel de Paris. Le moment est venu de réguler ce phénomène. Pour plus d'informations: NoLoveLocks.com, ou Facebook ou Twitter.

PÉTITION:

A la Maire de Paris, Anne Hidalgo et au Conseil de Paris :

J’exprime ici mes inquiétudes face aux problèmes croissants causés à Paris par les « cadenas d’amour » - ces cadenas attachés à un pont pour symboliser un amour éternel – qui sont tombés comme une plaie et un déluge sur les ponts et les sites historiques de Paris. C’est le Pont des Arts qui a été le plus terriblement dégradé, à la fois visuellement et structurellement. En très peu d’années, le cœur de Paris a été enlaidi, privant les parisiens d’une qualité de vie dans leurs espaces publics au bord de la Seine, elle-même polluée par les milliers de clés qui y ont été jetées. Le temps est venu d’interdire officiellement les « cadenas d’amour » pour rendre aux Ponts de Paris leur beauté et leur fonction.

Nous ne pouvons plus laisser faire. Cette mode des « cadenas d’amour » a explosé en une force si destructrice que les méthodes habituelles de réparation ne peuvent plus la combattre. Des citoyens et des élus ont exprimé à plusieurs reprises leurs inquiétudes sur ce phénomène, pour la sécurité des personnes et des lieux. La présence de ces cadenas, que nous déclarons être du vandalisme, a encouragé d’autres actes illégaux, tels que des graffitis, des trafics et des incivilités. Paris est la Ville de l’Amour et on peut argumenter que les « cadenas d’amour » promeuvent le tourisme et le romantisme, mais si cela a pu être vrai, ce n’est certainement plus le cas.

Seules des mesures légales donneront à la Ville le pouvoir de changer réellement les choses. Je demande donc à la Maire de Paris, aux Maires des vingt arrondissements et au Conseil de Paris d’officialiser et de mettre en application l’interdiction des cadenas attachés aux ponts et à toute structure, barrière ou monument parisiens. Grâce à l’interdiction et à la disparition de ces cadenas, les parisiens et les visiteurs pourront ainsi retrouver la beauté et le romantisme qui font de Paris la ville la plus touristique du monde.

Letter to
Maire de Paris Anne Hidalgo
Interdisons maintenant les « cadenas d’amour » à Paris !
Sauvons nos sites historiques.

J’exprime ici mes inquiétudes face aux problèmes croissants causés à Paris par les « cadenas d’amour » - ces cadenas attachés à un pont pour symboliser un amour éternel – qui sont tombés comme une plaie et un déluge sur les ponts et les sites historiques de Paris. C’est le Pont des Arts qui a été le plus terriblement dégradé, à la fois visuellement et structurellement. En très peu d’années, le cœur de Paris a été enlaidi, privant les parisiens d’une qualité de vie dans leurs espaces publics au bord de la Seine, elle-même polluée par les milliers de clés qui y ont été jetées. Le temps est venu d’interdire officiellement les « cadenas d’amour » pour rendre aux Ponts de Paris leur beauté et leur fonction.

Nous ne pouvons plus laisser faire. Cette mode des « cadenas d’amour » a explosé en une force si destructrice que les méthodes habituelles de réparation ne peuvent plus la combattre. Des citoyens et des élus ont exprimé à plusieurs reprises leurs inquiétudes sur ce phénomène, pour la sécurité des personnes et des lieux. La présence de ces cadenas, que nous déclarons être du vandalisme, a encouragé d’autres actes illégaux, tels que des graffitis, des trafics et des incivilités. Paris est la Ville de l’Amour et on peut argumenter que les « cadenas d’amour » promeuvent le tourisme et le romantisme, mais si cela a pu être vrai, ce n’est certainement plus le cas.

Seules des mesures légales donneront à la Ville le pouvoir de changer réellement les choses. Je demande donc à la Maire de Paris, aux Maires des vingt arrondissements et au Conseil de Paris d’officialiser et de mettre en application l’interdiction des cadenas attachés aux ponts et à toute structure, barrière ou monument parisiens. Grâce à l’interdiction et à la disparition de ces cadenas, les parisiens et les visiteurs pourront ainsi retrouver la beauté et le romantisme qui font de Paris la ville la plus touristique du monde.