"La grève de la faim au bout du chemin"

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Nous avons besoin de vous face à une situation aberrante d'un autre gilet jaune en détresse!

La grève de la faim, geste ultime de Jean-Pierre Lecardonnel, homme de 77 ans qui, depuis 2011, se bat pour obtenir de la commune de Najac, ce qui lui revient de droit: un chemin praticable qui permette l'accès à son domicile, le moulin de Jouyre, en toute sécurité, l'accès aux services, aux soins, aux secours!

8 années d'interventions, de courriers répétés auprès du conseil municipal, de la préfecture, du défenseur des droits: 8 années d'indifférence générale, de maltraitante sous couvert de "bienveillance".
La bienveillance, c'est le mot utilisé par le défenseur des droits lui-même en disant à M.Lecardonnel qu'"il n'avait droit à rien, tout au plus daigna-t-il l'avertir qu'il allait demander au maire de faire quelque chose par bienveillance".


Après des promesses, des mensonges, des non-réponses, et des accès aux documents refusés, M.Lecardonnel, à fleur de peau, s'est lancé dans une grève de la faim depuis jeudi 22 novembre. Il a déclaré au journaliste Jean-Paul Couffin: "Sans illusion, mais dans la dignité, en solidarité avec d'autres victimes de la bienveillance qui remplace le droit, j'ai décidé une grève de la faim - ou mieux s'il se trouve".

Geste de refus d'accepter l'inacceptable.
Geste de dénonciation de la bienveillance quand elle remplace le droit et aboutit à une maltraitance de longue durée.
Geste de solidarité et de dignité,
geste ouvert à un "mieux s'il se trouve"!

Nous demandons aux élus municipaux, en lien avec la Préfecture et le Conseil départemental, de proposer enfin un protocole ferme et des échéances très précises pour l'exécution des travaux de voirie nécessaires et pérennes, avant une dégradation de la santé de Jean Pierre Lecardonnel, voire pire.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/24/2912441-la-greve-de-la-faim-au-bout-du-chemin.html



Bleu compte sur vous aujourd'hui

Bleu INDIGO a besoin de votre aide pour sa pétition “anne.blanc@assemblee-nationale.fr: "La grève de la faim au bout du chemin"”. Rejoignez Bleu et 700 signataires.