Contrer le projet de révision du Code de sécurité routière

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


Selon un article de La Presse rédigé par Denis Lessard le 29 novembre, le ministère des Transports, dans son projet de révision du Code de sécurité routière, compte notamment interdire aux détenteurs d'un permis probatoire de conduire entre minuit et 5h00. Le ministère croit qu'en imitant les règles des provinces avoisinantes, le nombre d'accidents de conduite serait réduit. De plus, le ministère souhaite réaliser cette réforme d'ici le 8 décembre.

Cette proposition est absurde, car elle supprime pour les jeunes adultes de 20 ans et moins la possibilité de désigner un conducteur lors de leurs soirées, et ainsi impose pratiquement un "couvre-feu" qui oblige les conducteurs probatoires de rentrer avant minuit. Les sceptiques pourraient argumenter que d'autres services existent pour retourner chez soi, tels que les autobus de nuit ou le taxi. Cependant, le service de transport en commun nocturne est très limité et n'est disponible que dans les grandes villes de la province, et le taxi est une solution plus coûteuse que le véhicule personnel. Sans parler des jeunes adultes habitant en région, qui n'ont pas d'autres options que de se déplacer en voiture. L'application de cette proposition empêcherait également tous les détenteurs de permis probatoires qui travaillent chez des employeurs qui ferment plus tard que minuit de conduire pour rentrer chez eux.

En plus d'être un handicap majeur pour les détenteurs d'un permis probatoire, l'interdiction de conduire entre minuit et 5h00 risque d'échouer son objectif de prévention d'accidents routiers. En effet, entre 2009 et 2012, le Nouveau-Brunswick a imposé la même restriction aux jeunes conducteurs. Cependant, la loi a été corrigée quand le ministère de la Sécurité publique a réalisé que le nombre d'accidents de la route n'a pas diminué durant l'application de cette loi.

Avec près de 130 000 permis probatoires chez les 16-19 ans et plus encore chez les jeunes adultes (à compter du 2 août 2017), nous croyons que dépouiller la grande majorité des jeunes de leur droit à conduire la nuit est une solution très extrême au problème des accidents routiers, qui n'affecte qu'une petite proportion des jeunes conducteurs. Cependant, il est important de préciser que nous ne sommes pas en désaccord avec les autres aspects du projet de révision, notamment l'augmentation des amendes pour le textos au volant. Ces mesures inciteront réellement les jeunes conducteurs à conduire responsablement, contrairement à l'interdiction de conduire la nuit.

Rédigé par Louis-Gabriel Imreh et Vincent Demers

Sources:

Projet de révision du ministère des Transports: http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201711/28/01-5145216-jeunes-conducteurs-textos-alcool-pneus-dhiver-quebec-serre-la-vis.php

Loi au Nouveau-Brunswick: https://www.acadienouvelle.com/actualites/2012/12/06/jeunes-conducteurs-l-interdiction-de-conduire-de-nuit-sera-eliminee/

Nombre de permis de conduire et de permis probatoires en circulation au Québec: http://www.bdso.gouv.qc.ca/pls/ken/ken213_afich_tabl.page_tabl?p_iden_tran=REPEREKFSDY01-1281095536MkKch&p_lang=1&p_m_o=SAAQ&p_id_raprt=3370

Nombre d'accidents selon le sexe et l'âge: http://www.bdso.gouv.qc.ca/pls/ken/ken213_afich_tabl.page_tabl?p_iden_tran=REPEREKFSDY01-1281095536MkKch&p_lang=1&p_m_o=SAAQ&p_id_ss_domn=718&p_id_raprt=3369



Vincent compte sur vous aujourd'hui

Vincent Demers a besoin de votre aide pour sa pétition “André Fortin: Contrer le projet de révision du Code de sécurité routière”. Rejoignez Vincent et 21 557 signataires.