Prise en charge des soins pour les malades atteints d'Alzheimer

0 a signé. Allez jusqu'à 75 000 !


Je suis Régine Morel, l'une de ces 2 millions d’aidants en France qui vivent aux côtés d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Laissez-moi vous présenter ma tante, « Pépette ». Une femme de 90 ans, veuve depuis 10 ans, sans enfant, qui n’a rien perdu de son panache. Une gouaille typiquement lyonnaise, un esprit vif et taquin, une hyperactivité et une indépendance à toute épreuve. Toujours partante pour une partie de boule. Une femme libre en somme.

Pourtant, voilà maintenant un peu plus de 2 ans, ma tante a montré les premiers signes de démence. Grâce à l'aide du service spécialisé aux personnes âgées de la Maison de la Métropole de Caluire et Cuire, au travail dévoué des infirmiers libéraux, de l'orthophoniste à domicile, de l'ESAD de Rillieux la Pape et des auxiliaires de vie, nous sommes parvenus à la maintenir à son domicile mais la maladie gagnant du terrain, nous avons été contraints de trouver une place en Ehpad cet été. La démence est une maladie ouvrant droit à une ALD. Pourtant son coût lui revient à 3200 € mensuels... (prix moyen d'un hébergement en Ehpad privé) l'épargne d'une vie de labeur ne résistera pas longtemps, sa retraite étant de 1700€ mensuels. Que se passera-t-il après ?

L’histoire de "Pépette" n’est pas unique en son genre. Les difficultés qu’elle rencontre, les 900 000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer y sont confrontées chaque jour.

Pour toutes ces femmes et tous ces hommes, hébergés en EHPAD, je vous demande, Madame la Ministre, que les frais hospitaliers ainsi que les soins préconisés par la Sécurité Sociale soient pris en charge par l’assurance maladie, afin de préserver, le plus longtemps possible, les capacités sensorielles, physiques et cognitives de nos aînés.


Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à mon cri d’alarme.

Régine Morel


Voulez-vous partager la pétition ?