Contre la modification de la constitution et le 3ème mandat d'Alpha Condé.

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

«Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous »

Considérant que la Constitution du 7 mai 2010, actuellement en vigueur en République de Guinée, est inspirée de cette déclaration des Droits de L'homme et qu'aucun article de celle-ci n'est incompatible avec le développement;

Mais, constatant que les droits élémentaires (santé, éducation, alimentation, électricité) du peuple de Guinée sont ignorés et méprisés;

Considérant que la pauvreté, qui touche plus de 50% de la population, selon la Banque Mondiale (52%) et l'Institut National de La Statistique de Guinée (55%), et le chômage, qui touche plus de 80% des jeunes et des femmes, accroissent l'insécurité publique et l'émigration;

Constatant ainsi, avec beaucoup de tristesse et d'impuissance, que la Guinée est la première pourvoyeuse africaine de demandeurs d'Asile en France, et la première pourvoyeuse de mineurs isolés, non accompagnés, en 2018, selon l'OFPRA;

Constatant, pendant que nous écrivons cette pétition, que plusieurs dizaines de jeunes guinéens vivent dans des conditions indignes à Paris Porte de La Chapelle, et que plusieurs centaines d’autres sont bloqués en Libye dans des conditions inhumaines ;

Constatant que les épidémies meurtrières (fièvre hémorragique Ebola, paludisme, fièvre jaune, fièvre typhoïde, la diarrhée, rougeole) continuent encore à décimer la population en raison de l’extrême défaillance et de l'extrême précarité du système sanitaire;

Convaincus que l'ensemble de ces problèmes ainsi que l'obscurantisme, qui frappe encore une grande partie de la population, le manque d'infrastructures (routières, culturelles, industrielles) perceptible sur l'ensemble du territoire, sont des terreaux fertiles au terrorisme;

Considérant que la constitution susmentionnée, en son article 27, limite la durée du mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une fois;

Convaincus qu'une modification de cette constitution, pour permettre au Président Alpha Condé de briguer un troisième mandat,  nuirait gravement à notre démocratie naissante et menacerait à la fois la stabilité de notre pays et celle de la sous-région;

Convaincus que le respect de la constitution, pour une alternance démocratique en 2020, favorisera le développement de notre pays et fera de celui-ci un modèle en Afrique Francophone;

Nous vous prions d'intervenir auprès du président Alpha Condé pour qu’il respecte son serment prêté, devant le peuple de Guinée, le 14 décembre 2015.

Respectueusement