Les enfants du quartier doivent avoir accès à leur collège de secteur

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Les enfants du quartier doivent avoir accès à leur collège de secteur

Depuis le début de la semaine, des familles des écoles du secteur du collège Pierre Mendes France, notamment des écoles le VAU et Pierre FONCIN se sont vu refuser la possibilité  de s'inscrire en 6e au collège qui se trouvent à moins de 50 metres de leur école élémentaires.

En sur-effectif, l'administration du collège refuse toute inscription d’élèves de ces écoles affectées au collège Pierre Mendes France depuis le début de la semaine, faute de place.

Ce sont 34 élèves du quartier qui sont affectés sur le collège qui ne pourront s'inscrire.

Les parents d'élèves des écoles le Vau et Foncin n'acceptent pas cette décision qui est tombée sur les familles comme un couperet.

Une décision prise au mépris de tout le travail de préparation à l'entrée en 6e, réalisé par les équipes pédagogiques des écoles et les parents d’élèves du quartier:

Cette situation est inacceptable et très difficile à vivre pour les enfants et leurs familles. Alors que le collège PMF bénéficie enfin de la dynamique engagée par la démarche « tous mobilisés » ils en seraient exclus.

Ils se retrouveraient à devoir être scolarisé très loin de chez eux, avec des coûts de transport important pour les familles, et tous les risques que cela comporte.

Nous refusons la règle du "premier inscrit premier servi". Nous refuserons également les affectations aléatoires ne tenant pas compte du critère géographique. Les familles et surtout les enfants en 6eme ne devraient pas vivre dans cette angoise à la veille des vacances et au moment d'un passage scolaire si déterminant et stressant pour eux.

Les enfants du quartier doivent pouvoir être scolarisé dans leur quartier.

 



alexandra compte sur vous aujourd'hui

alexandra CHEBOUT a besoin de votre aide pour sa pétition “alexachebout@yahoo.fr: Les enfants du quartier doivent avoir accès à leur collège de secteur”. Rejoignez alexandra et 59 signataires.