Grand froid : Mr le Maire, laissez-nous prendre soin des sans-abris à Bordeaux !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Depuis samedi dernier, 24 février 2018, aucune maraude motorisée ne peut circuler dans le centre de Bordeaux. Les bornes restent levées : en effet, la police municipale, activatrice de ces bornes, refusent de s'abaisser à un peu de dignité et/ou de respect de la vie humaine.
Dixit l'agent répondant au téléphone hier soir au PC de la police municipale : " "Nous" sommes d'accord pour une distribution alimentaire comme celle effectuée place de la République, absolument pas d'accord avec le déploiement de maraudes.".

Les températures sont particulièrement basses ces jours - ci et si des places d'hébergement ont été créées depuis le début de l'hiver, elles restent en nombre insuffisant. Les refus du 115 atteignent des sommets. Nous vivons, à l'heure actuelle, une grave crise sanitaire et sociale en France. A Bordeaux, ce phénomène est notamment amplifié par la cherté (en constante augmentation) des loyers et un refus des propriétaires de louer, comme le stipule la loi, à des personnes bénéficiant du Fonds Solidarité Logement ou du Loca-Pass. Le dispositif de l'urgence sociale s'en trouve d'autant plus saturé.

Dans ces conditions, il me semble criminel de priver, à défaut de pouvoir faire bénéficier d'un hébergement -qui m'apparaît pourtant tout autant si ce n'est plus nécessaire car permettant un accompagnement global de la personne-, les êtres humains qui se voient obligés de vivre à la rue ou dans quelque condition indigne que ce soit de nourriture, boissons chaudes, manteaux, couvertures ou liens sociaux qui réchauffent les cœurs et les corps.

Car ce ne sont pas seulement les maraudes alimentaires qui sont interdites mais les maraudes en général.

Les médias disent "Appelez le 115", la police municipale répond "Nous ne vous laisserons pas aller à la rencontre des personnes signalées"... Quelle est la logique ? Où est l'humanité ?

 

En signant cette pétition, je vous demande juste de montrer que, nous, Bordelaises et Bordelais, nous sommes encore humains.

Par avance, merci pour elles, merci pour eux.



Saina compte sur vous aujourd'hui

Saina GRIENAR a besoin de votre aide pour sa pétition “Alain Juppé: Grand froid : Mr le Maire, laissez-nous prendre soin des sans-abris à Bordeaux !”. Rejoignez Saina et 1 374 signataires.