Adressée à Alain Frugières directeur de l'ESPE de Paris

Pour une formation adaptée aux besoins des professeur(e)s-stagiaires de l'ESPE de Paris

Soutenez la motion qui sera présentée à la direction de l'ESPE de Paris par une délégation composée de professeurs-stagiaires représentant les différents degrés et disciplines en formation à l'ESPE de Paris. 

1. La formation dispensée n’est pas adaptée, autant sur le contenu que sur la maquette du Master.

2. La surcharge de travail des professeur-e-s - stagiaires est dure à porter.

3. L’attitude générale à notre égard est insupportable.

4. Les rapports entre les professeur-e-s - stagiaires et l’E.S.P.E. doivent s’améliorer.

 

Motion votée lors de l’Assemblée Générale des Professeur-e-s-Stagiaires

Mercredi 26 avril 2017 - E.S.P.E de Paris au Site de Molitor - 12h-13h30

 

 Présence d’une soixantaine de participants :

•    Professeur-e-s - stagiaires de l’E.S.P.E. aux statuts variés (M1 MEEF 1er et 2nd degré, M2 MEEF & FSTG mathématiques, anglais, espagnol, physique-chimie, lettres, histoire-géographie).

•    Encadrants de l’E.S.P.E.

•    Représentants syndicaux (FO, SNES, CGT, Sud, et SNUIPP).

 

Après discussion et concertation, furent établies les revendications et propositions suivantes concernant la formation dispensée à l’E.S.P.E. de Paris :

 1. La formation dispensée n’est pas adaptée, autant sur le contenu que sur la maquette du Master.

•    Le manque de pertinence des cours inter-degré et tronc commun. Il s’agit de cours communs à tous les M2 MEEF et FSTG. En mélangeant les disciplines et les degrés, les formateurs ne peuvent s’adresser à tous et la qualité des cours en souffre.

•    Le caractère trop théorique de nombreux enseignements. Nous avons besoin de plus de cours centrés sur nos pratiques.

•    Il est nécessaire de multiplier les cours assurés par des formateurs en temps partagé. Il s’agit de formateurs déchargés qui enseignent toujours en établissement. Ce sont les plus à même de nous aider et de nous accompagner tout au long de l’année.

•    Il faut mettre en place un réel accompagnement des stagiaires en difficulté.

•    Un manque de transparence sur les modalités d’évaluation. Ces dernières ne sont pas les même selon les parcours et parfois selon les enseignants.

 2. La surcharge de travail des professeur-e-s - stagiaires est dure à porter.

•    L’emploi du temps des professeur-e-s - stagiaires à l’E.S.P.E. est très lourd. Aucune journée ou demi-journée n’est libérée pour le travail personnel (préparation de cours, correction de copies).

•    Les travaux à rendre sont nombreux et mal répartis tout au long de l’année. De nombreux travaux à rendre au second semestre dans un temps très restreint.

•    Le mémoire demandé est inadapté autant dans sa forme que dans son contenu. Un mémoire hybride entre recherche et pratique aux attentes floues d’une cinquantaine de pages minimum est demandé.

 

3. L’attitude générale à notre égard est insupportable.

•    Notre infantilisation au sein de la formation et des cours suivis. Non considération des professeur-e-s - stagiaires comme des adultes à part entière malgré leur mi-temps en responsabilité en établissement.

•    Les actes récurrents de malveillance ainsi que les remarques sexistes. Remise en question sous-entendue des stagiaires en difficulté plutôt que recherche de solutions.

•    Les pressions permanentes exercées sur les professeur-e-s - stagiaires. Menaces de non-titularisation, de retrait de salaire en cas d’absences. Mails de l’E.S.P.E. précisant que l’autorisation d’absence doit être accordée par l’administration au préalable et non justifiée ensuite.

•    La priorité systématique donnée aux cours de l’E.S.P.E. face à notre travail en établissement. Notre présence aux conseils de classe, conseils d’école… fait partie de notre service de fonctionnaire-stagiaire. Certaines absences aux cours de l’E.S.P.E. dans ce cadre doivent être tolérées.

 

4. Les rapports entre les professeur-e-s - stagiaires et l’E.S.P.E. doivent s’améliorer.

•    Nous proposons la mise en place de délégués représentant chaque parcours qui puissent se faire le relais permanent de leurs collègues auprès de la direction de l’E.S.P.E en vue d’un dialogue permettant une amélioration de la formation.

 

MOTION VOTÉE À L’UNANIMITÉ PAR L’AG (45 VOTANTS) CE MERCREDI 26 AVRIL.

 

Pour suivre notre mouvement : https://www.facebook.com/esperanceparis 

https://twitter.com/ESPErance_Paris

mail : despesrance.paris@gmail.com

Cette pétition sera remise à:
  • Alain Frugières directeur de l'ESPE de Paris


    DesEspe RANCEPARIS a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 421 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    DesEspe compte sur vous aujourd'hui

    DesEspe RANCEPARIS a besoin de votre aide pour sa pétition “Alain Frugières directeur de l'ESPE de Paris: Pour une formation adaptée aux besoins des professeurs-stagiaires de l'ESPE de Paris”. Rejoignez DesEspe et 420 signataires.