SAUVONS LE SAMU : POUR UN NUMERO D'APPEL AU SAMU PAYANT

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Je suis médecin et j'ai travaillé plus de 5 ans au SAMU.

Nous avons un service très utile à la population, cependant nous faisons face à un phénoméne d'augmentation des appels de 10% par an depuis 10 ans ce qui ne permet plus de répondre correctement aux vrais urgences.

De nos jours avec plus de 34 millions d'appels par an au SAMU le service craque de partout. Seulement 10 % de ces appels sont de nature à créer un dossier médical. Ce service manque de moyens et les urgences ne peuvent plus être traités correctement.

La gratuité du service téléphonique génére des appels inutiles dans 40 % des cas (soit près de 14 millions d'appels) et entraine un engorgement des situations en cascades.

A la fin le SAMU croule sous des demandes inutiles et cela peut entrainer des accidents graves par la mauvaise interprétation des agents de régulation.

Voilà ce que je propose :

Le SAMU devrait être un numéro payant (à 0.5 euros la minute ou plus ?) et l'appel deviendrai gratuit automatiquement si l'appelant n’a plus d’argent sur sa carte prépayée. La bascule de l'appel en mode gratuit garantira la continuité du service pour les gens qui ont épuisés leur crédit téléphonique.  

Il est normal quand on en à les moyens de payer un service vital, avec son téléphone.

Au total avec ce service payant, le SAMU gagnerai plusieurs centaines de millions d'euros par an.

Trois effets bénéfiques pourraient alors être constatés avec ce numéro d'appel.

-La gratuité en général de l'appel n'existant plus, il va y'avoir une réduction des appels inutiles importante ( bobologie, demande de renseignements sans rapports avec l'activité du SAMU etc...)

-Plus de moyens pour investir dans le SAMU, notamment dans la formation et les technologies

- Un meilleur financement des urgences de ville par les médecins généralistes et les maisons de santé

Il faut sauvegarder ce service d'assistance en lui permettant de mieux se financer et de s'ameliorer proportionellement avec l'augmentation du traffic des appels.

Ce n'est pas de la marchandisation d'un service public, c'est un financement participatif pour aider à l'amélioration continuelle du service. L'utilisateur quand il peut payer doit payer ce service d'assistance.

Merci de diffuser cette idée autour de vous qui réponds à un bon sens pratique.

 

JD 



Jacques compte sur vous aujourd'hui

Jacques DURAND a besoin de votre aide pour sa pétition “Agnès Buzyn: SAUVONS LE SAMU : POUR UN NUMERO D'APPEL AU SAMU PAYANT”. Rejoignez Jacques et 51 signataires.