Sauvegarder le seul centre de chirurgie cardiaque dans le Gard

0 a signé. Allez jusqu'à 35 000 !


Le seul centre de chirurgie cardiaque du Gard-Lozère est menacé de fermeture par l’Agence Régionale de Santé, et ce dès le 31 décembre prochain.

Ce service de pointe et de proximité permet d’opérer des patients atteints de maladies cardiaques graves à cœur ouvert.

Il dispose de tout l’environnement diagnostic et sécuritaire (IRM et scanner cardiaque, réanimation, salles d’opération intégrant l’imagerie médicale) et d’une équipe médicale et soignante ultra qualifiée de 60 personnes.
Il ouvre aussi la possibilité aux cardiologues interventionnels de pratiquer des techniques de pointe de réparation du cœur sans chirurgie, techniques autorisées uniquement dans un centre de chirurgie cardiaque.

Tout cela peut disparaître dans 60 jours si l’ARS confirme son intention. C’est à Marseille, à Montpellier ou à Lyon que les gardois devront alors être pris en charge pour leur maladie chronique.

Cette décision serait totalement inéquitable pour la population gardoise, puisqu’en même temps, l’Agence a décidé de maintenir deux centres à Montpellier et trois centres à Marseille !

La disparition du seul centre existant dans le Gard provoquera un allongement des délais de prise en charge et des fatigues supplémentaires pour les patients lourds, les patients en urgence absolue devront être transférés vers des centres éloignés, ils subiront des pertes de chance, voire pour certains décéderont.
Les cardiologues les plus compétents ne seront plus intéressés par un exercice dans le Gard, le département sera déclassé par rapport à ses voisins, alors qu’il souffre déjà d’une situation sociale difficile.

Les conséquences économiques pour l’établissement hospitalier concerné par cette activité (Hôpital Privé les Franciscaines) sera désastreux, mettant en péril sa survie et les emplois de ses personnels (600 employés, 80 médecins)
Tout cela sans que l’Assurance Maladie ne réalise aucune économie (les tarifs sont fixés par l’Etat et sont les mêmes partout), mais au contraire supporte des coûts supplémentaires liés à l’éloignement.

Aidez-vous, faites preuve de cœur, soutenez le maintien de ce service de pointe et de proximité dans le Gard ! Comment ?

1) Signer la pétition 

2) Suivre et partager notre avancée sur les réseaux Facebook & Instagram         

3) Sensibiliser un maximum de personnes autour de vous sur la disparition programmée de ce service de santé dans quelques semaines pour tous les territoires du Gard, Lozère, sud-Vaucluse et des Pays d’Arles

4) Dans l’espoir d’un changement de décision auprès de l’ARS et surtout de l’appui de notre ministère de la santé 

                                        #laissemoncoeurdanslegard



Jérôme compte sur vous aujourd'hui

Jérôme TRONCY a besoin de votre aide pour sa pétition “Agnès Buzyn: Sauvegarder la chirurgie du coeur dans le Gard-Lozère”. Rejoignez Jérôme et 31 037 signataires.