Madame la Ministre, mettons plus de moyens humains dans nos EHPAD

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La population française vieillit de plus en plus et l'offre proposé aujourd'hui est le maintien à domicile pour les personnes âgées qui ont la possibilité de rester chez elle. Pour toutes les autres personnes qui ne peuvent plus résider chez elle à leur grand désespoir et ceux de leur famille, la seule alternative est les EHPAD. Un lieu de vie dédié à l'accompagnement de la personne âgée dans le respect, la dignité, le confort et le bien-être. Mais de plus en plus, les personnes arrivant en EHPAD  présentent une grande dépendance. Elles sont de moins en moins autonomes, voir grabataires.... Les hébergements ont donc poussé comme des petits pains face à la demande. 

Savez-vous quel est le quotidien, de nos aînés, du personnel et de leur famille ? La plupart, nous dirons oui ! Il faut le vivre pour le croire. Aujourd'hui, les hébergements accueillent généralement 80 résidents voir plus pour certains. Ce ne sont plus des lieu de vie mais des usines où tout le monde souffrent ! La politique des EHPAD compensent  par des différents concepts, philosophies comme l'humanitude (« C’est lorsque l’on tient compte de tout ce qu’il y a de particulier chez l’humain que l’on est un soignant », explique le concepteur de la philosophie de l’Humanitude, Yves Gineste.) Elle rejoint la philosophie de la démarche de bientraitance des personnes âgées et répartit trois piliers de communication:

le regard - le toucher - la parole

Tous les personnels soignants sont sensibilisés à cette éthique. C'est essentiel. Il devient difficile de l'appliquer au quotidien. Cela est naturel dans notre quotidien à tous mais pas en EHPAD. La vie quotidienne est bien rythmée par les fiches de postes pas du tout représentatives de la difficulté du travail. Comment peut-on évaluer une toilette à 20 minutes maximum par personne ! Combien de temps mettons nous chacun chaque jour pour se préparer ? Quand nous sommes obligés de faire manger 2 voir 3 personnes à la fois...eh oui l'heure tourne. Mais aussi,on constate aussi que deux aides soignantes doivent gérer tout un établissement. Il est clair que ne pouvons plus prendre le temps de discuter, d'échanger et même de sourire. La souffrance se ressent car le personnel est épuisé par ce rythme de travail, la pénibilité, les salaires aucunement représentatifs du travail fourni, des directions qui ne sont plus en empathie ou reconnaissants ! En face, nous avons des personnes humaines avec un passé, un vécu, une famille. Elles paient souvent des tarifs exorbitants pour un service des plus scandaleux ! 

Les EHPAD nous prouvent que notre pays va mal ! C'est ainsi que nous traitons nos aînés ! Ce n'est plus une question d'argent, les établissements font d'énormes chiffres d'affaires et ça ne va pas dans les poches des soignants !!!!

Valorisez ces personnes qui travaillent au quotidien pour améliorer la vie de nos aînés, qui se dévouent corps et âme ! Qui s'occupent de vos grands- parents, qui s'occuperont de vos parents.

Prenons soin de nos familles...derrière chaque résident se cache une personne qui a vécue sa vie, qui a eu des enfants, des petits enfants, qui s'est marié, qui a travaillé toute sa vie. Respectons les !

AUGMENTEZ LES SALAIRES ET PLUS DE PERSONNELS SOIGNANTS !

 



gracieuse compte sur vous aujourd'hui

gracieuse NGANGWESHE a besoin de votre aide pour sa pétition “Agnès Buzyn: Plus de moyens humains dans nos EHPAD”. Rejoignez gracieuse et 80 signataires.