Adressée à Ministre de la santé Agnes Buzyn Ministre de la santé et 1 autre

Un Vrai Régime De Sécurité Sociale des indépendants

0

0 signature. Allez jusqu'à 100.

Pour tous les indépendants, un régime social autonome, équilibré et efficace

NON AU REGIME GENERAL DE SECURITE SOCIALE

MAIS à UN NOUVEAU REGIME INDEPENDANTS POUR LES INDEPENDANTS 

Mesdames, Messieurs,

Vous êtes Artisans, Commerçants, Prestataires de services, Professionnels libéraux ou autres travailleurs indépendants et vous êtes affiliés au Régime Social des Indépendants, nommé couramment R.S.I.

Vous avez peut-être rencontré des problèmes avec cet organisme, par exemple : des appels de cotisations et des prélèvements avec des montants injustifiés qui ne correspondent pas à vos revenus, des doubles prélèvements pour des périodes identiques, des rappels pour des cotisations déjà payées ou pour des documents que vous avez déjà envoyés, des poursuites injustifiées par voie d’huissier etc.etc…

Bien entendu, tous ces documents que vous recevez sont à l’entête du RSI, mais si vous voulez bien examiner la provenance de ces courriers, vous vous apercevrez qu’ils viennent des URSSAF de votre région.

Pour bien comprendre, vous devez savoir que lors de la création du RSI, les responsables politiques de l’époque,  ont obligé le RSI à déléguer aux URSSAF, le calcul, l’appel, l’encaissement des cotisations, ainsi que le contentieux. Bien entendu, les URSSAF interviennent sous l’appellation RSI. Ce qui fait qu’à aucun moment, les URSSAF ne sont mises en cause par les cotisants.

A l’époque, le CIDUNATI entre autre et de nombreux administrateurs de nos régimes maladies et retraite ont protesté pour que la gestion du RSI ne soit pas partagée avec les URSSAF, mais le gouvernement n’a rien voulu entendre et nous a installé une usine à gaz, dont nous avons pu constater les dysfonctionnements.

Aujourd’hui, le Président Emmanuel MACRON a dans ses promesses de campagne électorale, décidé d’adosser notre régime social au régime général de sécurité social, qui est un régime quasiment en faillite. Mais la réalité est autre, il veut tout simplement nous y intégrer et en plus, ce sera avec la gestion par les URSSAF.

En ce qui concerne le montant de vos cotisations, sachez tout d’abord, que c’est le gouvernement qui en détermine le calcul et malgré qu’elles soient déjà très élevées, demain par le régime général, le calcul risque d’être différent et de ce fait, les montants pourraient être nettement plus importants.

Il faut également savoir, que malgré tout ce que l’on reproche au RSI, il n’y a aucun problème en ce qui concerne la branche maladie, qui est financièrement excédentaire d’environ un milliard d’euros.

D’autre part, notre régime de retraites complémentaires possède 18 milliards de réserves, lui permettant d’assurer les retraites jusqu’en 2050. Alors en assimilant le régime des indépendants au régime général, le gouvernement aura toute légitimité pour faire main basse sur ce pactole.

Dernière chose, vous avez aujourd’hui au RSI des commissions sociales, qui viennent régulièrement en aide à des indépendants actifs ou retraités en difficulté, ce qui n’existe pas au régime général.

Conclusion, nous devons refuser d’être intégré au régime général, nous ne voulons plus dépendre des URSSAF nous voulons pour tous les indépendants un véritable régime social, totalement autonome et maitre de sa gestion.

L’avenir de nos régimes maladies et retraite, nous incombe, nous avons besoin de vous.

 

Demandez un nouveau Régime Indépendants

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre de la santé
    Agnes Buzyn Ministre de la santé
  • CIDUNATI

    Jack Leclainche PRÉSIDENT CIDUNATI a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 91 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Jack Leclainche compte sur vous aujourd'hui

    Jack Leclainche PRÉSIDENT CIDUNATI a besoin de votre aide pour sa pétition “Agnès Buzyn Ministre de la santé: Un Vrai Régime De Sécurité Sociale des indépendants”. Rejoignez Jack Leclainche et 90 signataires.