Pétition fermée

Agissons efficacement contre la radicalisation et la montée de l'islam politique en France

Cette pétition avait 1 233 signataires


Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs,

Parce qu'en France, la visibilité de plus en plus grande du voile devenu symbole de l'expansion de l'islam politique et du voile intégral (Niqab ou Jilbab[1]) représentent les symptômes d'un malaise profond dans notre société ;

Parce que ces tenues de plus en plus visibles dans le paysage français ne sont en aucun cas des tenues obligatoires pour la femme musulmane, (seuls les intégristes les revendiquent comme telles) ;

Parce que dans notre pays, depuis plusieurs années, nous voyons ces uniformes se propager un peu partout dans la société. Dans certains quartiers, des femmes sont contraintes de les porter par pression sociale, ou pensant, à tort, qu’il s’agit d’une obligation religieuse. Ces mêmes tenues que les femmes sont forcées de porter dans certains pays, sous peine d'arrestation par la police religieuse, au risque de sanctions (emprisonnement, châtiments corporels, …) ;

Parce que ces uniformes faussement désignés comme signes de piété et de pudeur ont pour but d'effacer la femme du champ de vision extérieur pour rendre invisible ce qu'elle représente en tant qu’individu à part entière ;

Parce que le but est de mettre la femme en marge de la société, en la reléguant à un rôle subalterne, de sœur, d'épouse, de mère ou de fille, contrainte, souvent par tradition, de dévouer sa vie aux taches ménagères, de devenir génitrice puis mère au foyer, réduisant quasi à néant toute possibilité d'insertion sociale ou professionnelle au sein de la société française et des différentes sociétés où les femmes sont tenues de subir le "voilement de leur être" ;

Parce que même des petites filles, dès leur plus jeune âge, sont parfois tenues de porter le voile qui les met en rupture avec le reste de la société et qui, surtout, leur signifie qu'elles sont déjà source de perversion et inférieures aux garçons ;

Parce que la doctrine Wahabo/Salafiste ainsi que le mouvement des Frères Musulmans représentent un véritable danger pour la cohésion d'une société. Car ils sont deux courants sunnites de pensée totalitaire et qu'un simple examen froid et critique de leurs textes permettrait de faire ce constat ;

Parce qu'il est impossible d'interdire une idéologie qui n'a pas de réelles structures officielles,  comme c'est le cas pour le Wahabo-Salafisme, qui usent de différents moyens pour faire avancer leur doctrine au sein de la société française notamment de façon visuelle par l'aspect (vestimentaire) ;

Parce que ces deux idéologies impliquent, là où elles sont fortement représentées, un risque de trouble à l'ordre public, ainsi qu'un danger évident à l'égard des femmes et minorités religieuses, spirituelles, sexuelles, philosophiques ;....

Parce que la violence que ces idéologies représentent se fait par le texte, le verbe, l'épée, mais aussi par l'humiliation. Cette violence se caractérise par la pression morale et psychologique, le regard, le comportement, ainsi que par la diabolisation, l'excommunication ou le rejet de la "différence" supposée.

Parce que nous voulons vivre tous ensemble en paix et dans le respect de chacun, des femmes comme des hommes...

Monsieur le Président de la République,

Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs, 

L'association LIBÉRATRICES représentée par sa présidente Madame Henda Ayari, ainsi que tous les signataires de cette présente lettre ouverte,  vous demandent de vous engager concrètement dans la lutte contre la propagation de l'islam politique, propagation représentée par des associations dites "culturelles" ou "cultuelles" qui sont en réalité des mouvements politico-religieux, ayant pour objectif de cliver la société pour la faire plier dans le sens de leur doctrine.

Nous demandons un plan d'action efficace et pérenne,  et nous vous présentons une liste de  propositions en faveur de la lutte contre la montée de l'islam politique en France :

 1-Le respect total de l'interdiction du voile intégral par l'application pleine et entière de la loi. Ce qui n'est pas toujours le cas.Cet uniforme imposé dans le salafisme utilise le corps de la femme pour propager l'islam politique et montrer son rejet de nos valeurs républicaines ;

2-L'interdiction de la commercialisation et production du voile intégral en France comme l'ont fait avant nous le Maroc et la Tunisie, aussi bien dans les boutiques, sur les marchés que via les sites marchands Internet ; 

3-Le soutien psychologique et social des femmes désirant abandonner le voile (intégral ou non), ainsi qu'un accompagnement nécessaire vers l'insertion sociale et professionnelle des victimes de l'islamisme ;

4-Un meilleur contrôle des établissements scolaires confessionnels hors contrat ;

5-La mise en place d'un dispositif de signalement dans les établissements scolaires, pour les enfants en danger, victimes d'embrigadement, et un accompagnement social auprès des familles radicalisées ;

6-Renforcer les campagnes d'information et de sensibilisation dans les établissements scolaires sur la laïcité, l'égalité et les valeurs républicaines, ainsi que sur les dangers des mouvements liés à l'islam politique et la radicalisation.

7-Soutenir les associations qui agissent en faveur des échanges interculturels pour favoriser le vivre ensemble ;

8- Un plan efficace et pérenne en faveur de la lutte contre la radicalisation au sein des prisons françaises ;

9-Une vraie vigilance des sites Internet mais également sur les contenus illégaux des ouvrages faisant l’apologie de ces doctrines islamistes (homophobie, antisémitisme, appels à la haine et à la violence) ; 

10-Un positionnement clair du CFCM à l'encontre des organisations politico-religieuses, et des mesures concrètes contre les organisations liées aux idéologies Wahabo-Salafistes et aux Frères Musulmans, pour un islam républicain délivré de ces extrémismes ;

11-Un meilleur encadrement des instituts privés formant les imams, afin qu'ils incluent des formations de plusieurs modules sur l'Histoire, la laïcité, la citoyenneté,… ;

12-L'interdiction de territoire français pour les conférenciers/prédicateurs islamistes ;

13-Des sanctions et la fermeture des mosquées/"centres culturels", ainsi que la dissolution des associations et l'interdiction des conférences, faisant l'apologie du salafisme et de l'idéologie des Frères Musulmans ;

14-L'interdiction du financement (direct ou indirect) de mosquées, structures dites "culturelles" par des puissances étrangères connues pour leurs positions sur l'islam radical ; 

15-Faire de la lutte contre les discriminations et la radicalisation deux priorités nationales, favoriser l'intégration sociale, professionnelle, l'accès à la culture, la participation citoyenne et politique des minorités dans le respect des valeurs républicaines ;

16-Un bilan annuel du gouvernement dans la lutte contre les mouvements islamistes et la lutte contre les discriminations. 

Ces mesures permettront de préserver l'ordre républicain et de garantir une compatibilité de l'islam avec la République, essentielle pour le fonctionnement apaisé de notre société.

Parce que nous pensons qu'une société Française universaliste respectueuse de tous est possible ! 

 

 

Madame Henda Ayari,

Présidente de l'association Libératrices.

 

 

 


[1] Le jilbab est un long voile intégral en une ou deux pièces qui ne laisse apparaître que le visage. Il est la tenue traditionnelle portée en Arabie Saoudite. Il correspond au tchador iranien et à la burqa afghane.

 

 

 

 

 



Henda compte sur vous aujourd'hui

Henda AYARI a besoin de votre aide pour sa pétition “Agissons efficacement contre la radicalisation et la montée de l'islam politique en France !”. Rejoignez Henda et 1 232 signataires.