Rétablissez L'Ambassadeur de l'Union Africaine, Chihombori-Quao!

0 have signed. Let’s get to 150,000!


La diaspora africaine exige la réintégration à son poste de Madame Arikana Chihombori-Quao après sa destitution injustifiée.

Après près d'une année de tractations pour la persuader d'assumer le leadership d’ambassadrice permanente de l'Union africaine (UA) aux États-Unis où elle devait représenter les 55 pays membres de l'Union, la Dre Arikana Chihombori-Quao a accepté le poste en décembre 2016 et a dirigé avec courage et vigueur la mission, en galvanisant notamment les peuples d'ascendance africaine. Madame Chihombori-Quao a pris la parole à travers le monde pour sensibiliser tous les peuples d’ascendance africaine, les exhortant à se mettre ensemble pour construire «l’Afrique que nous voulons» conformément à l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

L'unification de la diaspora africaine telle qu'énoncée dans l'Agenda 2063 de l'UA ne s’accommode pas d’une Afrique marginalisée et pillée au gré de contrats coloniaux et postcoloniaux inéquitables. Madame Arikana s'est exprimée sans détour sur les manœuvres et l'exploitation néocoloniales qui prévalent encore aujourd'hui – notamment sur la présence du néocolonialisme français si négative en ex-colonies d’Afrique. Son discours de vérité a attiré l’attention sur elle et suscité du soutien dans le monde entier (vous pouvez écouter l'un de ses discours célèbres publiés par le journaliste américain Roland S. Martin, ici). Vous en apprendrez plus sur le Dre Chihombori-Quao sur sa page Wikipedia ici

Cependant, tout le monde ne semble pas accepter ses discours audacieux et honnêtes visant à réaliser le changement nécessaire à l’amélioration de l’Afrique. Le 7 octobre 2019, l'ambassadrice Quao a été relevée de ses fonctions d '«ambassadrice permanente» par une décision unilatérale du président de la Commission de l'Union africaine, sans préavis, ni explication, mais avec la prétention d’exprimer les opinions de l'ensemble des 55 pays membres.

Les questions suivantes se posent dès lors: pour quelles raisons a-t-elle été destituée ou, mieux, à qui profite cette destitution? Les chefs d'États et de gouvernements africains ont-ils été consultés à cet effet? Qui a commandité ce coup? L’Afrique et les peuples d’ascendance africaine sont-ils toujours, oui ou non, victimes des effets dévastateurs du colonialisme ou du néocolonialisme modernes? Un leadership basé sur l'intérêt personnel et protégeant des intérêts qui ne profitent pas aux personnes qu'il prétend servir n'est plus acceptable. Voici une copie de la lettre de destitution.

Madame Chihombori-Quao était très aimée de la diaspora africaine; elle a réussi à unir les peuples africains afin de promouvoir, en leur milieu, des sociétés pacifiques et inclusives en vue du développement durable. Elle s'est montrée très efficace en fournissant un accès à la justice à tous et en mettant en place des institutions efficientes, responsables et inclusives à tous les niveaux, en droite ligne des objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD). Elle est, par conséquent, un symbole d’espoir non seulement pour la diaspora africaine, mais pour l’humanité au moment où nous entrons dans cette ère de justice pour tous. 

Les personnes d'ascendance africaine du monde entier sont consternées par la destitution injuste de Madame Chihombori-Quao. Mais au lieu d’entraver son action visant à libérer les peuples d’ascendance africaine du colonialisme et dans la recherche de leur indépendance économique, sa destitution a plutôt galvanisé la diaspora africaine dans l’esprit d’Ubuntu - Je suis parce que vous êtes! 

Cette pétition contre l’intimidation et la pression exercée sur les leaders africains et le people par les anciennes puissances coloniales européennes en appelle à la réintégration immédiate à son poste de la Dre. Chihombori-Quao ainsi qu’à la présentation d’excuses de la Commission de l’Union Africaine. Nous, de la diaspora, avions même espéré que la Dre Arikana accepterait dans le futur un rôle plus important au sein de l'Union africaine pour autant que la diaspora africaine poursuit son chemin vers la libération de l'esclavage mental.

Son Excellence, la Dre Arikana Chihombori-Quao est une dirigeante compétente qui devrait être encouragée pour son courage et sa fermeté, et non pas être réprimée. Qui, mieux elle, est capable de défendre la justice?  

Nous avons besoin de votre soutien et de votre signature.

Nous vous invitons à partager ce message et à signer la pétition. Nous exigeons sa réintégration immédiate à son poste ainsi que des excuses officielles de la Commission de l'Union africaine. Nous demandons aux présidents et aux chefs d’État africains de s’impliquer dans cette affaire. La majorité silencieuse ne doit plus rester silencieuse car cette affaire est le symbole du besoin d'équité et de justice de tous les peuples d'Afrique, des Amériques et du monde entier. 

Au nom de la diaspora africaine,

Apollos Nwauwa
Secrétaire, Congrès de la diaspora africaine

Les organisations de soutien de la diaspora africaine comprennent:

African Union African Diaspora Health Initiative
Africa In Diaspora (AID) – Voice
Pan African Diaspora Youth Association
Pan African Diaspora Women’s Association
Africans in Boston
The African Diaspora Foundation
DFW Inclusive African Community Organization
Global African Business Association