Arrêtez toutes les productions non-essentielles et réquisitionnez le matériel sanitaire !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !

Union Locale Angers CGT
Union Locale Angers CGT a signé la pétition

www.ulcgtangers.wordpress.com

Arrêtez toutes les productions non-essentielles et réquisitionnez le matériel sanitaire de ces entreprises !

Les activités économiques non-vitales pour le fonctionnement de notre société pendant la pandémie qui nous touche doivent cesser immédiatement !

Les salariés de ces entreprises mettent leur vie en danger pour produire des objets dont personne n'a besoin actuellement dans cette terrible crise, et on prend le risque de répandre davantage la pandémie par des contaminations à cause de la promiscuité.

Devant les pénuries de moyens de protection à l'usage de celles et ceux qui en ont réellement besoin, il est plus que temps de leur réserver tout ce qui est disponible actuellement.

Cela concerne notamment les masques mais pas seulement. Le gel hydro alcoolique, les surblouses, les surchaussures, les lunettes de protection, etc. manquent cruellement.

La liste est longue de ceux qui sont potentiellement en contact avec le virus, au-delà du personnel soignant qui nécessite déjà 40 millions de masques par semaine. Il faut ajouter le personnel des EHPAD, les pompiers, les éboueurs, les postiers, les intervenants dans les domaines de l'électricité, de l'eau, du gaz, les caissières de supermarché, les aides à domicile et auxiliaires de vie, les livreurs, les agents d'entretien, les routiers, tous les sans-grades de l'activité économique qui doivent aussi recevoir prioritairement tous les moyens de se protéger.

Les autres domaines de l'économie qui ne peuvent pas s'exercer par le télétravail doivent se mettre en sommeil pour laisser tous les matériels nécessaires à ceux qui sauvent des vies et nous permettent de continuer à vivre.

Alors, en confinant drastiquement tous ceux qui ne font pas partie des domaines vitaux pour la continuité de la société, nous préserverons leurs vies, nous préserverons nos vies !