Retirez l'échec des 7 étudiantes sages-femmes

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


**********************NE PAS FAIRE DE DON SUR CETTE PLATE-FORME (nous ne reçevons pas ces montants)**********************

Si vous souhaitez soutenir les 7 étudiantes et l'Association des étudiantes sages-femmes, nous vous prions de le faire avec un transfert Interac à l’adresse de l’AESFQ pour nous soutenir: ce.aesfq(at)gmail.com 

Merci!

Considérant qu'un vote de grève a été voté le 11 mars 2019 par l'AGE-UQTR pour la journée de manifestation du 15 mars 2019, "La planète s'invite à l'université"

Considérant qu'accompagner la vie, c'est s'engager à la création d'un monde meilleur, c'est contribuer au droit des enfants à un environnement sain et à la possibilité d'un futur en santé. Le fait que des étudiantes en pratique sage-femme s’impliquent dans des causes environnementales reflète les valeurs d’égalité et de justice que la profession sage-femme prône et devrait être encouragé plutôt que pénalisé.

Considérant l'importance du respect des règles démocratiques universitaires;

Considérant que 7 étudiantes sages-femmes d'une cohorte de 15 de 3eme année ont décidé de respecter le vote et ne se sont pas présentées à l'université (elles manifestaient!);

Considérant qu'on leur a donné un échec pour deux de leur cours, alors qu'elles avaient tenté de faire reporter les évaluations;

Considérant que l'Université du Québec à Trois-Rivières brime leurs droits fondamentaux d’association et de manifestation pacifique;

Considérant que ces cours étaient obligatoires pour la poursuite de leur stage en septembre et qu'ils ne se donnent qu'une fois par année, les forçant à prendre une année d'arrêt et de retard à leur frais;

Considérant que la cible des suivis de grossesse effectuées par une sage-femme fixée par la politique en périntatalité 2008-2018 était de 10% mais que seulement 4% des femmes et familles ont accès à une sage-femme, créant une grave pénurie;

Considérant que ces 7 étudiantes ne gradueront pas l'an prochain, non de part leur habileté mais de par une décision administrative;

Considérant que cela équivaut à 250 familles en 2020 qui n'auront pas de suivi sage-femme dû au non-respect du mandat de grève étudiante par l'administration de l'UQTR;

Considérant que ce retard a comme impact pour la vie personnelle des 7 étudiantes concernées de retarder d’un an le début d’un salaire, de diminuer de 2 % la contribution sur leurs fonds de pension et de retarder leur augmentation d’échelon salarial pendant un an. Pour certaines, un échec signifie un retrait de leurs bourses d’excellence. Certaines de ces étudiantes étant mères de famille, l’impact financier et organisationnel d’allonger leurs études d’un an se fera grandement sentir auprès de leurs proches;

Considérant qu'un deuxième échec équivaut à une expulsion définitive du baccalauréat en pratique sage-femme, alors que le premier échec n'a rien à voir avec leurs compétences;

Nous demandons par la présente:

- Que l'échec soit annulé

- Qu'une reprise de l'examen et une activité de compensation leur soit accordés

 

**********************NE PAS FAIRE DE DON SUR CETTE PLATE-FORME (nous ne reçevons pas ces montants)**********************

Si vous souhaitez soutenir les 7 étudiantes et l'Association des étudiantes sages-femmes, nous vous prions de le faire avec un transfert interac à l’adresse de l’AESFQ pour nous soutenir: ce.aesfq(at)gmail.com 

Merci!


Voulez-vous partager la pétition ?