Energie Solaire Thermique – Transition Ecologique – Ici et Maintenant

Energie Solaire Thermique – Transition Ecologique – Ici et Maintenant

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
laurent CHEVILLARD a lancé cette pétition adressée à accueil@francoisderugy.net (Ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire) et à

La pétition demande la priorisation de la filière solaire thermique pour  l’avenir de la planète et la baisse des coûts et taxes énergie des foyers dans la transition énergétique 2018- 2030,

Les infrarouges du soleil tapant sur une surface noire,  chauffent  gratuitement localement l’eau et l’air, même  par temps nuageux en hiver.  La chaleur solaire est adaptée aux logements individuels et collectifs, aux bureaux et bâtiments publics,  neuf et rénovation.

 M Emmanuel Macron priorise la seule voie photovoltaïque dans le cadre de la Loi Transition Energétique  :

« …Nous financerons le développement des énergies renouvelables : d’ici à 2022, nous avons pour objectif de doubler la capacité [en éolien] et en solaire photovoltaïque. (publié sur site LREM),

Le solaire photovoltaïque importe 100% des composants de Chine. La technologie  est inadaptée aux besoins écologiques de chauffage  et aux revendications des citoyens concernant la baisse des charges et  taxes sur l’énergie.

Le  100% électricité  photovoltaïque  (et éolien)  prépare  une explosion des coûts et taxes de chauffage dans les années à venir pour les foyers. L’intérêt est pour les bénéficiaires financiers.

La cause majeure du coût est le mauvais rendement énergétique: il est désastreux de produire et transporter de l’électricité solaire centralisée  pour  alimenter des radiateurs électriques afin de produire de la chaleur dans l’appartement.

La chaleur est déjà présente gratuitement sur le lieu de l’endroit à chauffer et peut-être collectée avec des moyens allant de la simple plomberie à des systèmes professionnels sophistiqués mais de principe  plus écologique que le photovoltaïque (et éolien).   

Un mur, exposé au sud,  peint en noir, sous un double vitrage, un trou en en haut, un trou en bas, résume le procédé des Architectes Trombe et Michel. L’investissement, simple, réduit la facture de chauffage par électricité, fioul, gaz. Ce procédé est curieusement confidentiel depuis les années 1980,   

Les maisons en Grèce  produisent leur eau propre chaude avec leur capteur sur le toit. Ce n’est pas une question d’ensoleillement, cela marche partout, même  par exemple  en hiver à  Lille, Londres, …

La loi prévoit le solaire  thermique mais dans la réalité des fait,  la filière se meurt  en France et en Europe  faute  d’ambition, de simplicité  fiscale, d’entrepreneurs spécialisés, de communication vers le grand public, une mort par étouffement et escamotage  favorisant le tout électrique  taxable.

La pétition propose  de replacer l’énergie solaire thermique française au premier plan :  

-          Promouvoir l’énergie  thermique  gratuite  et disponible  partout localement  pour le chauffage, l’eau chaude,  la production de froid par moteurs à cycle thermique,

-            Dynamiser le solaire thermique par la formation d’experts professionnels, la communication, le soutien aux initiatives de Régions,

-          Stimuler la production des capteurs en France (emploi)  plutôt que d’importer 100% de  panneaux photovoltaïques  de Chine (France non compétitive  en photovoltaïque),  

-          Simplifier le processus fiscal d’achat et de pose, en neuf et rénovation  dans les copropriétés,  les logements individuels, les hôpitaux, les écoles,…

-          Imposer aux  promoteurs immobiliers d’installer des  procédés simples de type  Trombe et Michel dans le logement social neuf et la rénovation,

-          Limiter les terres agricoles dédiées aux champs de panneaux photovoltaïques.

Annexes :

Objectif : avoir une expression citoyenne pour  la chaleur locale : énergie gratuite, écolo, durable, contributrice de fabrication en France, possiblement exportatrice,  pour l’eau chaude et le chauffage en autoconsommation : pas d’autre facture que l’installation  soutenue  fiscalement au titre de la transition écologique.

Fonds Chaleur : budget public 200Millions euros dédiés  à l’eau chaude thermique dans des installations collectives. Porté à 300 millions en 2019. Ce fonds est peu utilisé, et ne concerne pas le chauffage des logements.  (voir les commentaires ci-dessous).

Chiffres et études :

1-      Selon l’ADEME , avec le Fonds Chaleur , tout va bien ,

Mais :Ademe : « .. 50% de la chaleur reste produite par énergie fossile …»,

Ce constat est à mettre en perspective avec les technologies de chauffage et eau-chaude par solaire thermique bien maîtrisées depuis les années 1980.

2-      Observ’er : « Depuis 2013, le marché du solaire collectif en France a reculé de 60 % »

« Le fonds Chaleur est augmenté  en 2019, mais il n’est exploité qu’à à 15% en 2016 !!! »

ADEME : «  Le Fonds Chaleur vise à financer des projets de production d'eau chaude solaire collective »

Pourquoi  le chauffage des locaux n’apparait pas mentionné dans le  périmètre du fonds Chaleur ?

Qu’en est-il du soutien à l’installation individuelle et à l’autoconsommation en  eau chaude et chauffage solaire thermique ?

3 - Ademe : « ….. la part des EnR à 23 % de la consommation énergétique nationale d’ici à 2020, puis à 32% à l'horizon 2030 ….»

De quelles Energies Renouvelables s’agit-il ?  32% issus de solaire thermique ou de cellules photovoltaïque (ou éolien) et radiateurs électriques ?

Quelle est l’ambition réelle pour le solaire Thermique – en eau chaude et chauffage - sachant que les annonces actuelles parlent de doubler le parc photovoltaïque  et ne parlent jamais d’Energie Solaire Thermique ?

 => voir source SER pour la réponse. Le solaire Thermique est bien à la traîne.

4 - Sources d’infos :

Source 1 : ADEME : http://www.fonds-chaleur.ademe.fr/

« ….En France, la production de chaleur représente la moitié des consommations d’énergie. Elle repose encore principalement sur les combustibles fossiles, alors que notre pays ne manque pas d’alternatives. Le Fonds chaleur contribue aux objectifs du paquet européen énergie-climat, qui consiste à porter la part des EnR à 23 % de la consommation énergétique nationale d’ici à 2020, puis à 32% à l'horizon 2030…. »

Source  2 ETUDE Observ’er: http://www.energies-renouvelables.org/observ-er/etudes/Observ-ER-Synthese-etude-2017-solaire-thermique-collectif.pdf

« ….. Le marché des opérations solaires thermiques collectives est une nouvelle fois en forte baisse. Depuis 2013, le marché du solaire collectif en France a reculé de 60 % .. » ,

«….Les perspectives à 2 ans : La filière, dans son ensemble, demande l’aide des pouvoirs publics pour la mise en place, au plus vite, d’un plan de communication à l’échelle nationale… »,

« …Le secteur salue l’existence du F.C [ fonds chaleur] mais il considère que ses apports devraient être bien  plus importants qu’actuellement (moins de 15 % du marché S.T [solaire thermique] collectif de 2016 en a bénéficié). … »,

Source 3 Industriels  :  https://www.batirama.com/article/24935-le-gouvernement-annonce-un-fonds-chaleur-revu-a-la-hausse.html

« …. Après les actions des syndicats professionnels des Energies renouvelables, le ministre de la transition énergétique annonce une hausse de 50 % de ce budget [ 200 m€ fonds chaleur] d'aide aux filières du chaud et froid renouvelable…… « 

« …Il semble avoir été entendu. François de Rugy, ministre de la Transition énergétique, a annoncé début octobre que ce budget en discussion serait porté à 300 M€ en 2019…. »

 Source 4 : SER Syndicat des Energies Renouvelables

http://www.enr.fr/energies-renouvelables-en-france

« ….Le Parlement a adopté le 22 juillet 2015 la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui porte des objectifs ambitieux pour le développement des énergies renouvelables.

En effet, leur part devra représenter 32 % de la consommation énergétique en 2030 : 40 % de la production d'électricité, 38 % de la consommation finale de chaleur, 15 % de la consommation finale de carburant et 10 % de la consommation de gaz…… »

= > Voir sur le site SER,  le tableau des objectifs de la loi qui montre à quel point le « solaire thermique » reste confidentiel, 180 kilo tonnes équivalent pétrole par rapport aux 10 000 MW photovoltaïque et autres filières y compris chaleur (pompes à chaleur ) .

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !