Accès aux soins égal et véritable pour Tous Partout

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Pour un égal et véritable Accès aux Soins de Qualité : Au centre de notre Système de Santé, le Patient ou l’Euro?

 Cette pétition a pour but de montrer à nos décideurs que nous ne sommes pas dupes

En tant que Médecin j'espère éclairé , je ne peux me contenter de mon statut en laissant faire , laissant passer . Et ma vision panoramique du Système de Santé vaut bien celle de ces décideurs aux décisions dont vous mesurez de plus en plus l'efficacité dans le domaine.


Car nous serons tous malades un jour…
Car nous sommes tous confrontés dans notre quotidien à des manquements graves et à des détricotages (Urgences saturées ; Centre 15 et ses tristes actualités ; Ehpad déshumanisés ; Fermetures d’établissements ; Proximité bafouée ; Désertification médicale et paramédicale ; Rendez-vous impossibles, soumis à des délais très longs ou géographiquement éloignés ; Des Professionnels de Santé médicaux et paramédicaux injoignables et « Hippocrate» incompatibles  …. et bientôt "robotisés" par l'usage grandissant de la télémédecine présentée comme une solution miraculeuse pour des maux d’origines administrative et financière. 

Car ce problème d’accès aux soins qui majore les inégalités sociales déjà évoquées en 1789  contraint des malades à renoncer aux soins, et peut engendrer de ce fait des pathologies alimentant des « Pertes de Chance », des « Mises en Danger de la Vie d’autrui » … qui engorgeront bientôt nos Tribunaux.

Car nos décideurs mettent plus l’Euro au centre du Système de Santé que le patient. 

Car ce patient qu’on nomme de plus en plus "client" n'a pas la réelle possibilité de s’exprimer individuellement sur la façon d’être "traité" dans tous les sens du terme.

Car les médias et certains politiques empreints de Justice ne cessent d’alerter sans succès sur la désertification médicale et paramédicale.

Car tous les patients que nous sommes sont en difficulté pour suivre le parcours de soins validé par nos gouvernants, obnubilés par les échéances politiques, et tous très prolifiques en termes de groupes de travail, commissions et autres expérimentations aux sigles très variés et aux financements « europhages » … en clair, faire patienter le patient avec ces enfumages passifs et dilatoires !

Car de nombreux professionnels de santé installés dans des zones difficiles sont en souffrance et demandent qu'on écoute leurs difficultés à exercer leur art !

Car notre Système de Santé est mal régulé, notamment par des économies de « bon sens » inexistantes qui seraient pourtant le témoin d’une vraie Solidarité nationale respectée ( les Droits et les Devoirs !), et mal régulé par l'absence de moyens de contrôle financier ou comportemental efficaces.

Car nombreux sont les "gâchis" incontrôlés… générateurs de dépenses assurément inutiles mais prétextes pour une gestion tout compte fait comptable de l’accès aux soins.


Car nos décideurs et certains privilégiés n’ont pas de soucis pour accéder aux soins donc comment peuvent-ils comprendre ?.. .. « médecine à  2…3… vitesses »
Etc…

 Alors si vous adhérez totalement ou partiellement aux messages décrits, merci de signer cette pétition !

Ensemble , faisons entendre notre voix et voyons si nous pouvons être écoutés grâce à notre nombre !

Si nous sommes suffisamment nombreux et non écoutés, la Rue et nos pas sur les Pavés existent toujours .

 Si la Rue n’est pas entendue, à grands regrets, la seule solution sera « l’américanisation de l’action », en clair la Judiciarisation (qui impactera les Assureurs Privés ) dont les procédures vous seront décrites pour votre quotidien futur, si le « citoyen » n’est pas entendu et devient « procédurier » par la force des choses .

3 actions graduées donc ! Le Nombre , La Rue et la Justice. 

 Encore quelques constats ?
 - Une démographie médicale en baisse jusqu’en 2025 qui ne retrouvera son niveau actuel que vers 2030 , et pas forcément en équivalent temps plein . Donc vous avez le temps d’espérer les actions de nos décideurs ! Se rendent en parallèle disponibles des médecins à diplôme étranger dont nous n’avons aucune garantie d’une réelle équivalence de formation. 
- Aucune délégation de tâche réelle et totale pour valider un  parcours de soins optimal, car la case « médecin » est toujours obligatoire alors que certains motifs de consultations ou d’avis ne nécessitent pas une expertise ultraqualifiée et pourraient être complètement  pris en charge par des paramédicaux bien formés et encadrés ( nouveaux diplômes)
- Des professionnels de santé consultés qui font comme "bon leur semble" dans cette pénurie organisée et entretenant la « Loi du Marché de la Santé de l’Offre et la Demande" ( refus de nouveaux patients,  dépassements  d’honoraires « à la mutuelle » donc à la « tête sociale » ,  consultations tronçonnées car on ne discute pas de plusieurs motifs en même temps,  consultations au chronomètre, …)
- Des médecins de 1er recours qui le sont de moins en moins nous obligeant à aller aux Urgences avec ses « difficultés » (euphémisme)
- Des Maisons de Santé Pluridisciplinaires aux financements de plusieurs millions d’euros dont de nombreuses sont des stratégies électorales et futures « coquilles vides »
- Des médecins « mercenaires » qui démissionnent des établissements pour y revenir par des agences « chercheuses de têtes » … avec rémunération doublée ou triplée … encore cette offre et cette demande d’un Système de Santé qui se prend pour une Entreprise du CAC 40 !
- Des professionnels de Santé qui ont droit à leur qualité de vie dans une société qui bouge, et dont les modes de rémunérations leur permettent d’y accéder sans avoir à travailler plus. Autrement dit : « Quand on est incité à rester chez soi, on ne prescrit rien donc moins de dépenses induites ».. .. tout d’une maîtrise comptable encore une fois 
- Le paradoxe entre "accès aux droits pour se soigner" et "accès aux soins " qui deviennent inaccessibles.
Etc…

 Des solutions existent !
- Augmenter le numerus clausus des médecins (nombre d’étudiants en médecine)
- Arrêter la liberté d’installation pour tous les professionnels de santé médicaux ou paramédicaux.
- Développer une vraie délégation totale de tâches sans être obligé de repasser chez le médecin.
- Assurer le Juste Soin en contrôlant les Usagers du Système ( Professionnels de Santé et Consommateurs) grâce à la création d'emplois de vérificateurs qui seraient autofinancés largement par les économies préservées ou récupérées.
- Mettre en place une Évaluation des Professionnels de Santé (délai d’attente et de rendez-vous, accueil, durée de consultation…) car dans une bonne Loi du Marché, on interroge le « client ».
- Intégrer un coefficient de rémunération des professionnels de santé sur les critères précédents.
- Intéresser les Mutuelles et Assureurs en Santé qui subissent et subiront plus encore, si la charge est trop lourde pour l’État faillant et pourtant dépositaire de notre belle Sécurité Sociale dans ce qu’elle a de Solidarité vertueuse et non virtuelle.
Etc….

 
Merci à vous 

 
Bernard Bruniaux , Médecin et Citoyen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Bernard compte sur vous aujourd'hui

Bernard BRUNIAUX a besoin de votre aide pour sa pétition “Accès aux soins égal et véritable pour Tous Partout”. Rejoignez Bernard et 756 signataires.