NON à la fermeture d'une classe à ST BENOIT DU SAULT/ PARNAC

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Quel bénéfice pour nos enfants ?

 

AUCUN :

•        une classe triple niveau CP-CE1-CE2 avec plus de26 élèves,

•        Une maternelle qui dépassera les 30 élèves si par chance l’équipe enseignante poursuit sa volonté d’accueillir les Tout Petits dans cette zone rurale où n’existe aucune structure d’accueil de la petite enfance.

•        la réduction du temps consacré aux élèves en difficulté avec un nombre d'élèves par classe en augmentation,

•        des conditions d'enseignement qui se dégradent et risquent d’entraîner le départ des enseignants et des services annexes,

 

Aujourd'hui notre école dispose d'une équipe enseignante dynamique qui met tout en œuvre pour prendre en charge les difficultés des élèves. Nous avons deux accompagnants d'élèves en situation de handicap.

Comment cette prise en charge pourra-t-elle continuer à se faire dans de bonnes conditions avec un poste d'enseignant en moins ? L’arithmétique ne ment pas : le temps à passer auprès de chaque enfant sera impacté de toute évidence.

 

 

Avec cette suppression de poste il y aura une classe de CP, CE1 et CE2 avec un effectif de 26 élèves, une classe de CM1 et CM2 avec un effectif de 22 élèves et une maternelle TPS-PS-MS-GS à plus de 30 élèves.

Pourtant réduire à 12 élèves maximum les classes de CP et CE1 dans les écoles des quartiers défavorisés était une promesse du candidat Emmanuel MACRON avant son élection à la tête de l'État français.

 

L'INSEE a déclaré le département de l'Indre touché de manière plus importante par la pauvreté avec l'un des taux le plus élevé de la région Centre Val de Loire en 2014 à 14,6 %, et un taux de chômage à 12,9 % !

Sans oublier que dans nos campagnes il n'y a pas de structures d'accueil pour la toute petite enfance. L'école est la seule structure.

 

Sommes-nous plus favorisés dans l'Indre que les populations dans les quartiers sensibles ?

Pas certain.

 

Sommes-nous si éloignés des critères de classement en zone d’éducation prioritaire ?

Pas certain.

 

Notre RPI a fait le choix d'un regroupement scolaire pour centraliser l'ensemble des enfants et l’équipe pédagogique sur un seul site il y a trois ans. Cela a permis de mettre fin à l'isolement d'un enseignant en réunissant tous les niveaux de la primaire sur un même site. Fort de ces trois années d'expérience nous pouvons aujourd'hui dire que c'est une réussite. Des travaux conséquents ont été engagés dans les écoles pour répondre aux normes de sécurité actuelles.

 

Aidez nous à défendre notre école en signant la pétition.



délégués des parents d' élèves et parents d 'élèves compte sur vous aujourd'hui

délégués des parents d' élèves et parents d 'élèves a besoin de votre aide pour sa pétition “académie Orlèans-Tours: NON à la fermeture d'une classe à ST BENOIT DU SAULT/ PARNAC”. Rejoignez délégués des parents d' élèves et parents d 'élèves et 281 signataires.