Petition update

Explique-moi le nivellement par le bas !

Emilie Moulin
Nîmes, France

Apr 30, 2016 — Qu’est-ce donc que le nivellement par le bas ?

Selon les définitions classiques, le nivellement est « l’égalisation », la mise au même niveau horizontal, au sens propre comme au sens figuré, qu’il s’agisse de tas de sable ou de conditions sociales … Jusque-là, pas de problèmes me direz-vous … Sauf qu’il y a trois manières de niveler: par le haut, par le milieu et enfin par le bas. Si nous prenons l’exemple des salaires, fréquemment utilisé pour illustrer le nivellement social, niveler par le haut serait d’amener tout le monde au niveau du salaire le plus élevé, à la satisfaction de tous, mais halte à l’utopie s’il-vous-plaît. Rêver, oui, mais tout de même … Vous avez donc compris les deux autres principes que sont le nivellement par le milieu et par le bas.

Le mot est lâché … Utopie, projet impossible, conception imaginaire, idéal inatteignable. Si lorsque nous cherchons à définir le procédé de nivellement par le bas, fatalement, nous tombons sur ce mot synonyme de désillusion, alors, il n’y a plus d’espoir, si mon désir (ou ma vision d’un idéal) est utopique. Force est de constater que je dois enterrer ce souhait pour l’avenir et passer à autre chose ou pire, me faire à l’idée que tout ira de mal en pis. Mais, qu’est-ce donc alors qu’une dystopie (ou contre-utopie) ? C’est une fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur, ou encore c’est une utopie qui a viré au cauchemar … Sacrée motivation !
Il est donc utopique que d’espérer voir l’ensemble de la population partager un niveau d’éducation/conscience/culture/connaissances élevé. Mais si l’on nous vend « l’égalité des chances », ce n’est pas pour acheter « l’égalité devant l’absence des chances » !

Quelles peuvent être les conséquences d’une pratique soutenue du nivellement par le bas ?

Au choix, nous pouvons parler de dégradation de l’enseignement, la perte d’autorité du corps professoral, les programmes scolaires vagues, la diminution du calibre moyen des élèves, des réformes de non-sens, l’éloge de la bêtise, le degré zéro de réflexion, le pilonnage des médias, les abus des tenants du pouvoir, l'absence d'esprit critique, (une possible modification à venir du clavier AZERTY, ceci expliquant peut-être cela) et j’en passe (la liste est longue).

Sans viser l’utopie, il me semble naturel de souhaiter que ma société offre une excellence de manière équitable à tout le monde, classes et origines confondues, sachant que je suis moi-même fille d’ouvrier. Je ne souhaite ni que le système perde la satisfaction des élèves les plus demandeurs et les plus curieux, ni que le système abandonne ceux qui se trouveraient être en difficulté. Bien sûr, il est absurde de souhaiter que toute une population partage uniformément la curiosité intellectuelle, mais ce n’est pas en diluant la matière, les connaissances et les compétences que l’on se portera mieux. Eurêka, il faut donc réformer le système qui nous impose des réformes et non pas les acquis !

Pour finir, concernant la réforme de l’orthographe, pour laquelle plus personne n’a d’intérêt à part le peuple et la Francophonie, il me semble qu'une des motivations des décideurs, en est le désir de compétition face à l’anglais, plus que jamais d’actualité, mais je peux me tromper. La démographie des pays francophones explose et l’on souhaite voir la langue de Molière s’émanciper un maximum. Alors, soit, coupons nos racines à la tronçonneuse, simplifions et prenons les passionnés, les curieux, les apprenants, les pratiquants, les intellectuels et lecteurs du dimanche pour des imbéciles et des incapables pourvu que l’on puisse troquer le patrimoine contre de la monnaie.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus. Bonne fin de semaine à tous et une nouvelle fois, merci de me suivre.

p.s. N'hésitez pas à me signaler d'éventuelles fautes d'orthographe, je vous fais confiance.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.